POLITIQUE


Le parlement britannique proteste contre Chatham House

A+ A

Bakou, 22 juillet, AZERTAC

Le membre de la Chambre des communes du parlement britannique, le secrétaire du groupe d’amitié interparlementaire britanno – azerbaïdjanais, Bob Blackman, a condamné l’invitation par Chatham House- l’Institut royal des affaires internationales Bako Saakyan qui se présente comme le chef du régime séparatiste installé aux territoires occupés de l’Azerbaïdjan.

La semaine dernière, lors de son discours au parlement britannique, le député a protesté contre la décision de Chatham House d’inviter Bako Saakyan à Londres. Il a posé une question aux membres du parlement britannique et a demandé à quel point est-il correct de prêter attention à une personne qui se présente comme le chef de régime séparatiste du soi-disant République du Haut Karabagh qu’aucun pays, même l’Arménie n’ont pas reconnu?

B. Blackman a porté à l’attention que la politique agressive de l’Arménie a débouché à l’occupation du région du Haut Karabagh de l’Azerbaïdjan et 7 régions adjacentes, à l’expulsion de plus d’un million d’Azerbaïdjanais de leurs terres ancestrales qui sont devenus réfugiés et personnes déplacées.

«Je pense que l’invitation au pays d’une telle personne qui a commis l’injustice contre d’un million de personnes, et lui donner la parole à la tribune est une mauvaise décision. Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté 4 résolutions sur le règlement du conflit arméno – azerbaïdjanais du Haut Karabagh et elles n’ont pas encore été mises en œuvre. Selon les plaintes des Azerbaïdjanais, toutes les autres résolutions adoptées par l’ONU sont immédiatement mises en œuvre, mais la restauration de la justice pour leur pays attend depuis plus de 20 ans » a-t-il souligné.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules