POLITIQUE


Hikmet Hadjiyev : L'émission sur le Haut-Karabagh diffusée par le service de diffusion Deutsche Welle est partiale

A+ A

Bakou, 3 août, AZERTAC

L'émission intitulée «La tension en hausse dans le conflit du Haut-Karabagh», diffusée le 31 juillet par le service international de diffusion de l'Allemagne «Deutsche Welle», est partiale, revêt un caractère loin des principes de journalisme objectif, a déclaré Hikmet Hadjiyev, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères, dans son commentaire relatif à la même émission.

L'envoi illégal d'un groupe de tournage de la société Deutsche Welle dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan est la violation de l'intégrité territoriale, de la souveraineté et les lois de la République d'Azerbaïdjan, a dit Hikmet Hadjiyev.

L'émission donne lieu seulement aux fausses opinions des «représentants militaires et civils» du soi-disant régime établi dans les territoires occupés par l'Arménie à la suite de l'agression de ce pays contre l'Azerbaïdjan. Mais les droits et les peines de plus d'un million de réfugiés et de personnes déplacées azerbaïdjanais, victimes immédiates du conflit ayant subi un nettoyage ethnique ne sont pas abordés intentionnellement dans l'émission.

Par son essence, l'émission revêt un sens d'irrespect envers plus d'un million de réfugiés et de personnes déplacées azerbaïdjanais et la communauté azerbaïdjanaise, servant à la promotion du soi-disant régime fondé à la suite des actes de nettoyage ethnique sanglant contre le peuple azerbaïdjanais, l'occupation et l'agression de l'Arménie contre l'Azerbaïdjan .

Bien que la société Deutsche Welle prétende que l'un de ses principaux objectifs est de servir à la compréhension entre les cultures et peuples mondiaux, elle sert en fait, par cette émission, à la hausse de la tenson du différend religieux et ethnique.

Avec la diffusion de cette émission partiale et loin de l'objectivité en déformant la vraie nature du conflit, la chaîne Deutsche Welle manifeste aussi l'irrespect envers ses spectateurs locaux et internationaux. Ce genre d'approche est également qualifié de violation brutale des principes de la liberté d'expression et de presse.

Le moment suscitant un sérieux mécontentement est également le fait que la société de diffusion allemande est financée par le budget de l'Etat allemand.

L'ambassade d'Azerbaïdjan en Allemagne fera appel aux institutions publiques compétentes de ce pays à ce propos.

«Nous espérons que la préparation et la diffusion de cette émission en contradiction avec la nature des relations azerbaïdjano-allemandes, la position officielle de l'Allemagne relative au conflit, en tant que membre du groupe de Minsk de l'OSCE, et la liberté de presse seront examinées comme il faut et des mesures nécessaires seront prises», a estimé le porte-parole du MAE.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules