POLITIQUE


Un journal italien publie la réponse de l'ambassadeur azerbaïdjanais concernant les opinions sans fondement du «ministre» du régime séparatiste au Haut-Karabagh

A+ A

Rome, 7 août, AZERTAC

Le journal italien «İl giornale» a publié la réponse de M. Vaguif Sadigov, ambassadeur d'Azerbaïdjan en Italie, concernant les opinions sans fondement de Karen Mirzoyan, qui se présente comme le ministre des Affaires étrangères de la soi-disant république du Haut-Karabagh, à propos du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh.

Le message de réponse de l'ambassadeur stipule : «Ce régime séparatiste armé fonctionne dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan. Tout le monde le sait que ce régime n'est reconnu par aucun pays, y compris même l'Arménie. La dernière ne respecte pas les quatre résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies, ainsi que des documents d'autres organisations internationales revendiquant le retrait inconditionnel et immédiat des troupes armées des territoires occupés de l'Azerbaïdjan. La décision récente de la Cour européenne des droits de l'homme sur l'affaire de «CHIRAGOV et autres contre l'Arménie» a confirmé une fois de plus que l'Arménie porte la responsabilité pour l'occupation des territoires de l'Azerbaïdjan».

V. Sadigov souligne que K. Mirzoyan présente le Haut-Karabagh comme une entité séparée dans le conflit en déformant les réalités. Cependant, l'attaque des forces armées arméniennes aux territoires de l'Azerbaïdjan est reconnue par la communauté internationale. «L'une des fausses déclarations faites dans l'interview est liée aux Arméniens résidant au Haut-Karabagh. Je veux rappeler que les Arméniens vivant dans cette région ne constituent pas un peuple, ils ne sont qu'un des groupes ethniques existant en Azerbaïdjan. Le représentant du régime séparatiste oublie une chose : Suite à la politique de nettoyage ethnique menée par l'Arménie 50 mille Azerbaïdjanais ont été expulsés du Haut-Karabagh et 700 mille personnes de sept régions adjacentes. Quant à l'implication du Haut-Karabagh aux négociations comme une entité séparée, la position de l'Azerbaïdjan à ce propos est définitive : Il ne peut avoir aucun contact entre notre pays et le régime séparatiste».

L'ambassadeur indique également que des monuments historiques, religieux et culturels ont été détruits dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan. Le montant des dommages causés est estimé à 60 milliards de dollars.

Il est également noté que le problème peut être résolu en tenant compte des réalités existantes. Il s'agit de l'occupation des territoires de l'Azerbaïdjan et de la violation des normes du droit international par l'Arménie. En cas d'échec au processus de négociations, l'Azerbaïdjan est en mesure de libérer ses territoires par voie militaire.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules