POLITIQUE


Ali Hassanov: Le gouvernement azerbaïdjanais prend toutes les mesures nécessaires concernant l'enquête sur la mort du journaliste Rassim Aliyev

A+ A

Bakou, 11 août, AZERTAC

M. Ali Hassanov, adjoint du président de la République d'Azerbaïdjan pour les affaires sociales et politiques, s'est exprimé sur la déclaration de M. Thorbjorn Jagland, secrétaire général du Conseil de l'Europe, concernant la mort de Rassim Aliyev, journaliste du site Ann.az.

«Le président de la République est vivement préoccupé par la mort du journaliste et a qualifié ce fait de menace à la liberté de parole et d'information, ainsi qu'au fonctionnement libre des médias. Le chef de l'Etat a chargé les institutions publiques concernées d'enquêter sur cette affaire dans un délai court et de manière substantielle, de trouver les responsables du crime et de les traduire en justice. Le président Ilham Aliyev a pris l'enquête sur sa surveillance immédiate. Le Président de la République a fait savoir que les mesures seraient poursuivies désormais, sous sa surveillance, en vue d'assurer les libertés et les droits fondamentaux de l'homme, ainsi que la liberté de parole et d'information, l'indépendance des médias, en particulier, la sécurité des activités journalistiques en Azerbaïdjan» a dit Ali Hassanov.

Selon Ali Hassanov, le Parquet général et le Ministère de l'Intérieur de la République d'Azerbaïdjan ont pris des mesures opérationnelles pour enquêter sur la cause de la mort du journaliste, identifier les responsables et les traduire en justice. Des informations détaillées sur cette question ont été fournies au public.

Mais, la déclaration de M. Jagland révèle qu'il n'est pas suffisamment informé sur l'essence de l'incident, la réaction du gouvernement azerbaïdjanais à cette affaire, les mesures prises, même sur la personne dont il s'agit. Je crois qu'après s'être familiarisé avec les mesures prises par le gouvernement azerbaïdjanais concernant cet incident, T. Jagland n'aura pas besoins de ce genre de déclaration.

Quant aux violences contre les journalistes et à leur meurtre, il convient de noter qu'aucun Etat n'est à l'abri de tels crimes. L'essentiel est que les autorités évaluent correctement l'incident, l'enquête soit menée objectivement, les coupables soient punis conformément à la loi, ainsi qu'une volonté déterminée soit manifestée et des mesures appropriées soient prises pour que ce genre de cas ne soit pas répété à l'avenir. Le gouvernement azerbaïdjanais a fait tout le nécessaire, pour sa part, la communauté salue et soutient les mesures prises.

En général, en Azerbaïdjan il existe un bon dialogue entre le gouvernement et les institutions de la société civile - les ONG, les partis politiques, les médias, les institutions représentant les minorités religieuses et ethniques en Azerbaïdjan. Des réunions organisées régulièrement en présence des représentants du gouvernement et des institutions de la société civile, la discussion des problèmes préoccupant la société et les efforts conjugués pour résoudre ces défis en sont une parfaite illustration.

Jusqu'à présent, le gouvernement azerbaïdjanais a accompli toutes ses tâches en vue de développer la société civile et entend poursuivre ses efforts en ce sens.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules