POLITIQUE


La coopération entre le Parti libéral démocrate du Japon et le Parti du Nouvel Azerbaïdjan au menu des discussions VIDEO

A+ A

Tokyo, 28 août, AZERTAC

Le vice-Premier ministre et président du Comité d'Etat en charge des réfugiés et des personnes déplacées de la République d'Azerbaïdjan, Ali Hassanov, s'est entretenu jeudi, en marge de sa visite au japon, avec le parlementaire Yasukazu Hamada, sous-secrétaire exécutif du Parti libéral démocrate (PLD), au pouvoir dans ce pays, chef du bureau des relations internationales.

L'ambassadeur d'Azerbaïdjan au Japon Gursel Ismayilzadé et les députés japonais du PLD Tshinao Nakagawa et Keitaro Ono ont été présents lors de l'entretien.

Après avoir présenté ses remerciements pour la rencontre, le vice-Premier ministre a dit que les relations amicales entre les deux pays se développaient rapidement, mettant en valeur l'importance des visites officielles réciproques de haut niveau.

Ali Hassanov a donné des informations détaillées sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh. Il a fait savoir que l'Arménie avait occupé 20 % du territoire azerbaïdjanais et par la suite de cette occupation plus d'un million d'Azerbaïdjanais avaient été expulsés de leur terre natale. Et les activités du groupe de Minsk de l'OSCE, chargé du règlement du conflit, ne donnent pas encore de résultats.

Ali Hassanov a fait savoir que les relations politiques et économiques entre l'Azerbaïdjan et le Japon se développaient à un rythme croissant, marquant qu'il était à la fois le vice-président du Parti du Nouvel Azerbaïdjan (YAP), au pouvoir dans son pays. Il a été noté que la coopération entre les partis au pouvoir des deux pays pourrait apporter sa contribution au développement des relations entre les deux peuples. Le vice-président du YAP s'est dit convaincu que les négociations menées en ce sens donneraient bientôt des résultats positifs et a invité la partie japonaise à effectuer une visite en Azerbaïdjan.

Yasukazu Hamada s'est dit heureux de la rencontre avec le vice-Premier ministre azerbaïdjanais, indiquant que le Japon était intéressé par l'établissement des relations de haut niveau avec l'Azerbaïdjan. Il a fait savoir que le Japon reconnaissait et respectait l'intégrité territoriale et la souveraineté. Yasukazu Hamada a rappelé que le Japon s'était heurté lui aussi à ce genre de problème, se disant convaincu que la justice historique serait faite et les terres occupées seraient libérées. Il a affirmé que la coopération des partis au pouvoir des deux pays était favorable pour les deux parties, mettant l'accent sur l'importance d'établir les relations entre jeunes et d'organiser des visites réciproques.

Lors e l'entretien un échange de vues a également eu lieu sur d'autres questions d'intérêt commun.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules