POLITIQUE


Les Etats-Unis ne vont pas reconnaître les élections illégales au Haut-Karabagh VIDEO

A+ A

Washington, 11 septembre, AZERTAC

Comme nous l'avons déjà annoncé, le soi-disant régime établi sur les territoires occupés de l'Azerbaïdjan s'apprête à tenir des élections municipales le 13 septembre prochain au Haut-Karabagh.

Jeudi 10 septembre, lors d'un briefing au Département d'Etat américain, Youssif Babanly, chef du bureau de l'AZERTAC dans ce pays, a déclaré que le soi-disant régime établi par l'Arménie sur les territoires occupés (le Haut-Karabagh) de l'Azerbaïdjan s'apprêtait à organiser les élections municipales dimanche 13 septembre. Celui-ci est la violation flagrante de la Constitution de la République d'Azerbaïdjan et des normes du droit international. Certains pays ont déjà déclaré qu'ils ne reconnaissaient pas ces élections illégales. Le correspondant de l'AZERTAC a demandé aux dirigeants des Etats-Unis de s'exprimer sur ce sujet.

Le porte-parole du département d'Etat, John Kirby, a répondu à la question : «Nous avouons que dans le contexte du règlement global du conflit, la population du Haut-Karabagh jouera un rôle clé dans l'assurance de leur propre avenir. Cependant, les Etats-Unis ne reconnaissent pas le Haut-Karabagh comme un pays indépendant et souverain, et à cet égard ils ne qualifieront pas ces résultats de ceux influant sur le statut juridique de la région». Il a également déclaré que ces élections illégales ne définissaient pas d'avance le statut final du Haut-Karabagh ou les résultats des négociations en cours pour parvenir à un règlement pacifique du conflit du Haut-Karabagh.

Rappelons que 20% du territoire de l'Azerbaïdjan, y compris le Haut-Karabagh ont été occupés par les forces armées arméniennes. L'Arménie a établi un soi-disant régime dans ces territoires de l'Azerbaïdjan reconnus au niveau international. Des négociations sur le règlement pacifique du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh sont menées dans le cadre du Groupe de Minsk de l'OSCE. Le pays agresseur refuse absolument d'accomplir les résolutions N822, 853, 874, 884 du Conseil de sécurité des Nations Unis revendiquant le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes des territoires occupés.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules