CHRONIQUE OFFICIELLE


Le 5e Sommet du Conseil de coopération des Etats turcophones se tient à Astana
Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev participe au Sommet VIDEO

A+ A

​Astana, 11 septembre, AZERTAC

Astana a accueilli vendredi le 5e Sommet du Conseil de coopération des Etats turcophones (CCET).

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a participé au Sommet.

Le chef de l'Etat kazakh Noursoultan Nazarbaïev a accueilli le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, le président kirghiz Almazbek Atambaïev, le président de la Grande Assemblée Nationale de Turquie Ismet Yilmaz et le vice-Premier ministre turkmène Sapardourdou Toyliyev, présents au Sommet.

Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev a remercié la Turquie d'avoir présidé avec succès le conseil durant l'année dernière. Il a souligné l'importance de l'intensification des efforts pour l'établissement de la paix et de la stabilité dans la région, de la représentation active du Conseil turc au sein des organisations internationales.

Le président de la Grande Assemblée Nationale de Turquie, Ismet Yilmaz, a souligné que le Conseil turc fondé par la Déclaration du Nakhitchevan en 2009 apportait une contribution importante au développement des relations entre les pays et les peuples turcophones. Il est important de renforcer aussi la coopération entre les Etats turcophones, a-t-il fait savoir, les technologies de l'information jouent un grand rôle dans ce processus. Donc le fait que le Sommet de cette année est consacré à ce sujet est d'une importance cruciale. A ce titre Ismet Yilmaz a mis en valeur la fondation d'une chaîne de télévision et des agences de presse communes entre les Etats turcophones.

Parlant des foyers de conflit existants dans la région, Ismet Yilmaz a souligné que le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh était la plus grande menace pour la stabilité dans la région. Il a fait savoir que les pays membres du Conseil turc devaient intensifier leurs efforts pour le règlement de ce conflit dans le cadre de l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan. La Turquie et les autres pays membres sont aux côtés de l'Azerbaïdjan dans le processus du règlement du conflit, a-t-il conclu.

Ensuite, le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a pris la parole.

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a d'abord remercié son homologue kazakh pour son hospitalité et l'invitation à la cérémonie organisée à l'occasion du 550e anniversaire du Khanat kazakh.

Le Conseil de coopération des Etats turcophones a déjà pu occuper une place digne même dans l'arène internationale, a fait savoir le président azerbaïdjanais, se disant convaincu que l'activité du Conseil serait plus réussie dans l'avenir.

Nous avons des projets très importants dans le domaine humanitaire, a dit Ilham Aliyev, le domaine humanitaire est en fait celui qui nous lie le plus. Le chef de l'Etat azerbaïdjanais a hautement apprécié les activités de TURKSOY en la matière, soulignant que cette organisation unissait non seulement les Etats turcophones, mais aussi tous les peuples turcophones. Je suis convaincu que nous allons soutenir ses activités désormais aussi, a ajouté le président Ilham Aliyev.

Quant à la fondation de la chaîne de télévision commune, le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a dit : «Je suis convaincu que la chaîne de télévision commune sera accessible au public international dans un court délai, suscitera un grand intérêt et représentera notre politique. Car la sécurité de l'information est aujourd'hui d'une importance particulière et chaque pays doit y être prêt. Nous devons assurer notre sécurité de l'information, en même temps, nous devons faire connaître les réalités sur nos pays telles qu'elles sont au monde entier».

Abordant la sécurité régionale, le président azerbaïdjanais a dit que cette question revêtait une importance cruciale. La Déclaration que nous allons adopter aujourd'hui comporte des opinions très précieuses relatives au conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh. Ce document représente les normes et principes du droit international.

Le président a jouté que le Haut-Karabagh et sept districts adjacents, internationalement reconnus comme partie intégrante de l'Azerbaïdjan, étaient sous l'occupation de l'Arménie, qui avait brutalement violé les normes du droit international, avait mené une politique de nettoyage ethnique dans ces territoires, plus d'un million d'Azerbaïdjanais étaient devenus réfugiés et personnes déplacées dans leur terre natale.

Le président Ilham Aliyev a également évoqué les quatre résolutions adoptées par le Conseil des Nations Unies exigeant le retrait immédiat et sans réserve des forces armées de l'Arménie des territoires occupés de l'Azerbaïdjan. Malheureusement, l'Arménie ignore ces résolutions et continue l'occupation, ne prend pas de position constructive dans le processus de négociations, a souligné le président Ilham Aliyev.

Le chef de l'Etat azerbaïdjanais a dit qu'il existait de larges opportunités pour la coopération, marquant que la sécurité énergétique était d'une importance particulière. Aujourd'hui la sécurité de chaque pays est liée, en premier lieu peut-être, à la sécurité énergétique. Une coopération de plusieurs formats est déjà créée en la matière. L'Azerbaïdjan, le Kazakhstan et le Turkménistan œuvrent avec succès en mer Caspienne. En même temps nos principaux itinéraires d'exportation passent à travers la Turquie, alors ces facteurs nous lient encore plus les uns aux autres.

X X X

Le président kirghiz Almazbek Atambaïev a souligné que les peuples turcophones avaient une histoire ancienne et une riche culture, marquant que ce Sommet apportait une grande contribution au développement de la coopération humanitaire. Le président kirghiz a dit que des affrontements étaient survenus dans la région et le monde, insistant sur l'importance de la coopération entre les peuples turcophones. Il a souligné la nécessité de mettre en œuvre des projets importants dans le domaine de l'information, mettant en valeur l'importance de la mise en service d'une Chaîne de télévision turque commune.

Le chef de l'Etat kirghiz a dit que le Kirghizistan assumerait la présidence au Conseil turc l'année prochaine, proposant le développement des sports des peuples turcophones comme le sujet principal. Il a également ajouté que la 2e édition des jeux nomades aurait lieu non loin de l'Issyk-Köl.

Le vice-Premier ministre turkmène Sapardourdou Toyliyev a transmis les félicitations et les salutations de Gourbangouly Berdymoukhamedov aux participants du Sommet. Il a évoqué le rôle du Conseil dans le développement de la coopération des Etats trucophones, soulignant la nécessité de sauvegarder et promouvoir les valeurs communes existantes dans les domaines culturel, historique et linguistique entre les peuples turcophones depuis des siècles.

Puis, la parole a été accordée à Ramil Hassanov, secrétaire général du Conseil de coopération des Etats turcophones. Il a informé les chefs d'Etat sur l'activité de l'année précédente de l'organisation.

Ramil Hassanov a déclaré que la Turquie passait la présidence du Conseil au Kazakhstan.

Prononçant le discours de clôture du Sommet, le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev, a dit que l'activité de l'année précédente du Conseil était satisfaisante, se disant convaincu que les décisions prises et les démarches faites contribueraient considérablement à renforcer encore la coopération entre les Etats turcophones.

Ensuite, les chefs des délégations ont signé la Déclaration du 5e Sommet du Conseil de coopération des Etats turcophones, les documents concernant la nomination du secrétaire général du Conseil et du président du Fonds de la culture et du patrimoine turcs.

Ainsi, le 5e Sommet du Conseil de coopération des Etats turcophones a touché à sa fin.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes