CHRONIQUE OFFICIELLE


Forum d'affaires Azerbaïdjan-République tchèque VIDEO

A+ A

Bakou, 16 septembre, AZERTAC

Mercredi 16 septembre, à Bakou, a eu lieu le forum d'affaires Azerbaïdjan-République tchèque, en présence des présidents azerbaïdjanais et tchèque, MM. Ilham Aliyev et Milos Zeman.

Ayant pris la parole au forum d'affaires, le président Ilham Aliyev a salué les participants avant de souligner que les réunions organisées en présence des hommes d'affaires servaient à renforcer les relations bilatérales. Le chef de l'Etat a marqué l'importance de la déclaration commune sur le partenariat stratégique entre les deux pays signé lors de la visite officielle du président tchèque Milos Zeman à Bakou. Le Président de la République a insisté sur l'importance de développer davantage la coopération économique Azerbaïdjan-République tchèque, a abordé la nécessité de coordonner les liens entre les milieux d'affaires. Le président Ilham Aliyev a noté que lors de cette visite, les discussions avaient porté sur l'implication des banques tchèques dans les projets mis en œuvre dans le pays. «L'Azerbaïdjan s'acquitte de ses engagements en tant que partenaire financier. Nous avons besoin de définir les nouveaux domaines de la coopération dans les années à venir », a ajouté le chef de l'Etat.

Le Président de la République a également évoqué les possibilités que le secteur des transports offre à la coopération bilatérale. A ce titre, il a mis l'accent sur l'importance du projet de chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars et du Port maritime international de Bakou. «L'Azerbaïdjan est un exportateur de pétrole fiable pour la République tchèque. Notre pays est devenu un acteur actif dans le marché gazier de l'Europe et joue un rôle clé dans la mise en œuvre du projet du Corridor gazier Sud. Ce projet permettra la diversification des itinéraires de notre pays», a estimé le Président de la République.

Quant à l'existence du climat d'investissement dans le pays, le président Ilham Aliyev a déclaré que l'an dernier 27 milliards de dollars avaient été investis en Azerbaïdjan. Cela prouve que malgré la crise économique mondiale, un bon climat d'investissement règne en Azerbaïdjan. La croissance de plus de 4% de l'économie azerbaïdjanaise, au cours des huit mois de l'année courante, le développement du secteur non pétrolier, la dette extérieure de moins de 10 % en sont une parfaite illustration. L'économie azerbaïdjanaise figure parmi les 40 meilleures économies du monde. Le chef de l'Etat a également souligné qu'il y avait un large éventail d'opportunités pour la coopération dans le secteur agricole et a dit qu'il fallait examiner la possibilité de créer des coentreprises.

Enfin le Président de la République s'est dit convaincu que ce forum serait une bonne occasion de définir les nouveaux domaines de la coopération.

Le président tchèque Milos Zeman a évoqué les similarités entre les deux pays et a noté que cette similitude se manifestait aussi dans le domaine économique. «Donc, comme l'Azerbaïdjan, la République tchèque se distingue elle aussi par le faible niveau du chômage et de la dette extérieure. Le pétrole azerbaïdjanais constitue 30% de l'importation pétrolière de la République tchèque. Plus de 200 étudiants azerbaïdjanais font leurs études aux universités tchèques. Il est possible d'élargir les relations en ce sens», a déclaré M. Zeman avant d'attirer l'attention sur l'importance du fait que la coopération étroite entre les deux pays couvrait les milieux d'affaires. Il s'est dit convaincu que toutes les deux parties bénéficieraient des conditions créées.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes