POLITIQUE


Anne-Marie Lizin : La résolution du Parlement européen concernant l'Azerbaïdjan n'est ni constructive, ni juste

A+ A

Bakou, 22 septembre, AZERTAC

Mme Anne-Marie Lizin, présidente honoraire du Sénat de Belgique, a envoyé à M. Martin Schulz, président du Parlement européen, une lettre de protestation concernant la résolution biaisée de l'institution qu'il dirige à l'égard de l'Azerbaïdjan, a-t-on appris auprès du Conseil pour le soutien aux ONG.

Il est stipulé dans la lettre : «Je tiens à partager avec vous mes impressions relatives à l'activité sur les femmes que j'ai menée en Azerbaïdjan, ainsi que mon profond regret lié à la récente résolution du Parlement européen.

J'ai lu avec un groupe de femmes azerbaïdjanaises la récente résolution du Parlement européen sur l'Azerbaïdjan. Il existe différents moyens de dissiper les inquiétudes et malentendus entre les partenaires. Malheureusement, cette résolution n'est ni constructive, ni juste. Il existe de nombreux problèmes de l'UE avec ses voisins de l'Est et ce genre de mauvaise décision réduit l'influence de l'Union européenne dans cette région.

Si nous voulons parvenir à un résultat positif, nous devons rester en contact avec l'Azerbaïdjan. Nous avons besoin d'un dialogue plus efficace avec l'Azerbaïdjan, ainsi que d'autres partenaires orientaux. Mes amies azerbaïdjanaises n'ont aucun lien avec le gouvernement et elles font beaucoup pour assurer les droits des femmes. Mais pour autant que je sache, cette résolution du Parlement européen a eu un impact négatif sur les relations entre l'UE et l'Azerbaïdjan. Cette action a déçu plusieurs, y compris les partisans d'une coopération plus étroite avec l'Union européenne. De telles tentatives ne donneront aucun résultat positif. Le Parlement européen doit établir un dialogue plus étroit avec l'Azerbaïdjan et si nous voulons voir les résultats concrets, ce processus doit se dérouler de manière constructive.

Monsieur Schulz, en tant que président, vous êtes la seule personne à pouvoir donner une impulsion au rétablissement du dialogue. L'Azerbaïdjan se sent victime du deux poids, deux mesures, à cause de la présence d'un exemple d'Arménie qui n'est critiquée jamais par les milieux européens. Pourquoi nous ne soulevons pas les questions relatives à l'Arménie, au lieu de concentrer notre attention sur l'Azerbaïdjan ? La plupart des Azerbaïdjanais sont conscients de ce deux poids, deux mesures et ceci, à son tour, réduit les effets positifs possibles de l'Union européenne dans la région.

Je suis convaincue qu'en tant que président, vous aurez l'influence sur les milieux au Parlement européen de prendre des mesures destinées à rétablir le dialogue avec l'Azerbaïdjan et à discuter de manière constructive les questions mentionnées ci-dessus.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules