POLITIQUE


Le ministre néerlandais des Affaires étrangères Bert Koenders : Les Pays-Bas sont intéressés par le développement de la coopération avec l'Azerbaïdjan

A+ A

Bakou, 29 septembre, AZERTAC

Le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Elmar Mammadyarov, s'est entretenu en marge de sa visite à New York avec son homologue néerlandais Bert Koenders.

Elmar Mammadyarov a fait savoir que la résolution du Parlement européen relative à l'Azerbaïdjan était partiale et inadmissible, revêtait un caractère de tendance anti-azerbaïdjanaises et islamophobes, portait une atteinte sérieuse aux relations entre l'Azerbaïdjan et l'Union européen.

Le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Bert Koenders, a dit que son pays assumerait la présidence à l'Union européenne dès la première moitié de 2016, soulignant que les Pays-Bas étaient intéressés par le développement des relations, notamment par la coopération énergétique avec l'Azerbaïdjan.

Elmar Mammadyarov a indiqué que les tentatives de changer les frontières des Etats en faisant recours à la violence étaient inadmissibles, a donné des informations sur l'agression de l'Arménie contre l'Azerbaïdjan, la position non constructive d'Erevan dans le processus de négociations, sa politique de maintenir le statu quo fondé sur l'occupation et l'agression. Il a mis en valeur la nécessité du retrait des forces armées de l'Arménie des territoires occupés de l'Azerbaïdjan conformément aux quatre résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Lors de l'entretien les parties ont procédé à un échange de vues sur une série de questions telles que les migrations, le radicalisme et la xénophobie.

Le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise a fait savoir que les tendances xénophobes et islamophobes croissantes suscitaient une vive préoccupation.

Il a donné des informations sur les traditions de multiculturalisme riches et exemplaires de l'Azerbaïdjan, marquant que cette conception s'est identifiée comme un modèle réussi dans l'expérience azerbaïdjanaise.

Lors de l'entretien les discussions ont également porté sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules