CHRONIQUE OFFICIELLE


Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev s'entretient avec une délégation menée par le représentant spécial de l'UE pour le Caucase du Sud VIDEO

A+ A

Bakou, 30 septembre, AZERTAC

Le président de la République d'Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, a reçu aujourd'hui une délégation menée par Herbert Salber, représentant spécial de l'Union européenne pour le Caucase du Sud.

Herbert Salber a dit que sa présente visite en Azerbaïdjan constituerait une bonne occasion pour discuter de certaines questions dans la présente phase des relations entre l'Union européenne et l'Azerbaïdjan, ainsi que du conflit dans la région.

Le président de la République a noté que beaucoup d'événements s'étaient produits dans la région ainsi que dans le monde entier pendant la période écoulée depuis la dernière visite en Azerbaïdjan du représentant spécial de l'Union européenne pour le Caucase du Sud, mettant en valeur la nécessité de procéder à un échange de vues sur ces questions. En parlant du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, le président Ilham Aliyev a fait savoir que le règlement du conflit était l'un des facteurs essentiels pour la stabilité régionale. Le chef de l'Etat a dit que l'objectif de la partie arménienne consistait à prolonger le processus de négociations et à maintenir le statu quo existant. Le président Ilham Aliyev a souligné l'inadmissibilité de poursuivre le statu quo pendant longtemps, marquant qu'elle avait été déclarée à maintes reprises par les présidents des pays co-présidents du groupe de Minsk de l'OSCE. Quant aux événements survenus sur la ligne de contact des armées, le président azerbaïdjanais a fait savoir que la partie arménienne cherchait à provoquer l'Azerbaïdjan. Le président de la République a noté que ce genre de cas constituait la tactique de la partie arménienne, ajoutant que les médiateurs internationaux ne manifestaient pas une attitude assez sérieuse à l'égard de cette question.

Ayant abordé les relations Azerbaïdjan-Union européenne, le président Ilham Aliyev a fait savoir que la position partiale de certains milieux de l'Union européenne relative à l'Azerbaïdjan était inacceptable.

Lors de l'entretien les parties ont procédé à un échange de vues sur l'état actuel et les perspectives de la coopération entre l'Azerbaïdjan et l'Union européenne, le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes