SOCIETE


Deux braconniers arrêtés pour avoir tué un léopard en voie de disparition en Azerbaïdjan
L'IDEA est vraiment préoccupée par la chasse à cette espèce rare

A+ A

Bakou, 12 octobre, AZERTAC

Le Service national des gardes-frontières ont arrêté deux hommes originaires de la région d'Astara, Natig Böyukaghazadé et Samad Faradjov, qui essayaient de vendre la peau d'un léopard chassé dans le territoire d'Astara.

Natig Böyukaghazadé a avoué, en enquête préliminaire, qu'il avait tué le léopard en août dernier dans la zone protégée de la forêt de la région d'Astara.

Après avoir tué le léopard il a cherché un client convenable pour vendre la peau du léopard. Il a été arrêté lorsqu'il voulait vendre, avec Samad Faradjov, un parent, la peau du léopard pour 10-15 mille manats dans le territoire du village Tchukez de la région d'Astara.

Il est à noter que les léopards du Caucase, rares perles de la faune mondiale, sont inclus dans la liste rouge de la République d'Azerbaïdjan ainsi que dans celle de l'Union internationale pour la conservation de la nature. Le nombre de cette espèce a considérablement diminué pendant les dernières décennies à cause de la chasse illégale et de la détérioration de l'aire naturelle.

Conformément à la surveillance vidéo montée et aux recherches menées aux Parcs nationaux de Hirkan et de Zenguezour par l'IDEA, Association du Dialogue international pour la protection de l'environnement, présidée par Mme Leyla Aliyeva, vice-présidente de la Fondation Heydar Aliyev, et le Fonds mondial pour la nature, on a découvert que 6 léopards du Caucase existent en Azerbaïdjan.

Jusqu'à présent de différentes mesures ont été prises par l'Association IDEA, le Ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles et le Fonds mondial pour la nature en vue de la protection et de l'accroissement du nombre des léopards du Caucase.

Mais il existe toujours des gens qui ont l'intention de chasser aux animaux en voie de disparition pour leurs intérêts personnels. A ce titre, l'Association IDEA a exprimé sa grande préoccupation relative à la chasse de cette espèce azerbaïdjanaise en voie d'extinction.

Avec toutes les mesures prises, l'Association IDEA invite les citoyens à protéger la riche diversité biologique et les espèces endémiques de faune, à informer les organes d'application de la loi sur les faits illégaux en vue de la lutte contre les actes visant à exterminer les animaux en voie de disparition.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules