SOCIETE


Un accord conclu entre le Parquet général d'Azerbaïdjan et la Commission d'enquête de Russie

A+ A

Bakou, 15 octobre, AZERTAC

Une délégation conduite par Alexandre Bastrikin, président de la Commission d'enquête de Russie est arrivée à Bakou afin de renforcer les relations d'affaires entre le Parquet général de la République d'Azerbaïdjan et la Commission d'enquête de la Fédération de Russie.

La délégation russe a d'abord rendu hommage à la mémoire d'Heydar Aliyev, dirigeant historique du peuple azerbaïdjanais, déposant une gerbe de fleurs devant sa tombe à l'Allée d'honneur.

La mémoire de l'académicienne Zarifa Aliyeva, éminente spécialiste en ophtalmologie, a également été honorée et des fleurs ont été déposées sur sa tombe.

Ensuite, arrivés à l'Allée des Patriotes, les membres de la délégation ont rendu hommage à la mémoire des fils et des filles héroïques de la Patrie qui avaient sacrifié leur vie dans la lutte pour l'indépendance et la souveraineté de l'Azerbaïdjan, déposant une gerbe devant la flamme éternelle.

Une réunion en présence de la délégation russe a ensuite eu lieu au Parquet général de la République d'Azerbaïdjan.

Le procureur général azerbaïdjanais Zakir Garalov a abordé des réformes judiciaires et juridiques mises en œuvre dans le pays au cours des dernières années. Il a fait savoir que les relations bilatérales entre les deux pays s'étaient élargies suite à la volonté politique et aux visites mutuelles des chefs d'Etat et cette évolution positive était également observée dans la coopération dans le domaine juridique.

Z. Garalov a marqué l'importance de la signature du Programme de coopération du 28 septembre 2010 pour les organismes d'application de la loi des deux pays et a noté qu'il avait contribué au développement des relations efficaces et de la coopération juridique.

A.Bastrikin a souligné que la Russie attachait une importance particulière au renforcement de la coopération avec l'Azerbaïdjan dans le domaine juridique et qu'il y avait de grandes perspectives pour l'approfondissement des liens en ce sens.

Un échange de vues a eu lieu sur la protection des droits et libertés fondamentaux des citoyens des deux pays, la lutte conjointe contre la criminalité, y compris le terrorisme et l'extrémisme.

A l'issue des discussions fructueuses, a été conclu un «Accord sur la coopération» qui définit les perspectives des relations entre les institutions des deux pays.

Le document comprend la coopération dans la lutte contre la criminalité et le terrorisme sous toutes leurs formes, dans la prévention des crimes en matière de corruption, d'économie et de hautes technologies et d'autres menaces contre la société, l'échange d'informations et d'expériences, l'assistance juridique etc.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules