ECONOMIE


Le 2ème Forum d'Affaires TEAS Bruxelles

A+ A

Bakou, 16 octobre, AZERTAC

Plus de 100 hommes d'affaires et diplomates européens se sont réunis ce mercredi au Centre de conférences Diamant à l'occasion du 2ème Forum d'Affaires TEAS Bruxelles. Les opportunités d'investissement de l'Azerbaïdjan ont fait l'objet de discussions au forum.

Organisé par le bureau de Benelux du Cercle européen d'Azerbaïdjan (TEAS), le forum baptisé «L'Azerbaïdjan vu par les investisseurs internationaux» a été une bonne occasion d'examiner les possibilités d'exportation, les ressources en hydrocarbures de l'Azerbaïdjan et son potentiel transitaire.

Marc Verwilghen, directeur du bureau de Benelux du TEAS, ancien ministre belge de la Justice, a déclaré que l'Azerbaïdjan avait un énorme potentiel d'investissement et une infrastructure développée. L'Europe a de nouveaux objectifs. L'un d'entre eux est celui de donner un nouveau souffle au projet de la Route de la Soie et l'Azerbaïdjan redeviendra son épicentre.

L'ancien ministre Herman De Croo a partagé ses impressions sur l'Azerbaïdjan : «J'ai visité deux fois – en 2011 et cette année l'Azerbaïdjan. Je suis témoin de grands changements en Azerbaïdjan. La bonne organisation des premiers Jeux Européens a confirmé l'envie du gouvernement azerbaïdjanais d'être rattaché à l'Europe».

Fouad Isgandarov, ambassadeur d'Azerbaïdjan au Royaume de Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg, a fait savoir que la moitié des investissements étrangers en Azerbaïdjan appartenait aux pays de l'Union européen. L'ambassadeur a mis l'accent sur l'importance de ces forums en termes de développement des affaires.

Hadji Husseynov, expert de la Banque mondiale sur l'infrastructure, a détaillé les projets mis en œuvre en Azerbaïdjan avec le soutien de la Banque mondiale. Il a noté que le chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars, qui donnerait une impulsion au développement économique de la région, serait mis en service avant la fin de l'année courante.

Manuela Traldi, présidente de la Chambre du Commerce Italie-Azerbaïdjan (İTAZERCOM), a dit que l'agriculture était devenue un secteur très important en Azerbaïdjan. Elle joue un rôle clé dans le processus de diversification et peut être une filière attractive pour les entreprises européennes.

D'autres intervenants ont abordé le rôle de l'Azerbaïdjan dans les projets, tels que le Corridor gazier Sud, la Super autoroute de l'information d'Asie-pacifique (TASIM), son importance en tant qu'exportateur de pétrole et de gaz, ainsi que le développement rapide du secteur des TIC dans ce pays.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules