POLITIQUE


La Russie et l'Azerbaïdjan doivent être le garant de la paix dans le Caucase du Sud

A+ A

La conjugaison des efforts des deux pays pour lutter contre le terrorisme international devient à cette phase une priorité majeure de la politique étrangère

Moscou, 23 octobre, AZERTAC

Le club international de discussions Valdaï a tenu sa 12e réunion annuelle à Sotchi.

Cette réunion annuelle a porté sur le thème «Guerre et paix : l'homme, l'Etat et la menace d'un grand conflit». Les participants ont avancé des prévisions concernant le développement futur des menaces existantes, la gestion des processus de guerre et de paix.

Le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, a prononcé un discours devant les experts. Il a affirmé que tous les Etats avaient toujours eu et auraient de différents intérêts, et le développement de l'histoire mondiale était accompagné de la concurrence permanente des grandes puissances et des unions. Vladimir Poutine a dit : «L'essentiel est que cette concurrence soit formée dans le cadre de certaines normes et règles politiques, juridiques et morales, sinon la concurrence, la collision d'intérêts causeront de grands conflits et des événements dramatiques».

«Le nom de l'Azerbaïdjan était cité de temps en temps et sous différents aspects lors de plusieurs conversations avec des experts au sein du Club Valdaï, a confié au micro de l'AZERTAC la politologue Natalia Krassovskaïa, directrice du Centre d'amitié Russie-Azerbaïdjan. Elle a dit : «Cela manifeste l'importance croissante de la république à l'échelle mondiale». L'expérience historique de l'Azerbaïdjan peut elle aussi être utile dans l'analyse et l'étude de la technologie de lutte contre le terrorisme international.

Par exemple, le directeur du Club de discussion Valdaï chargé de travaux scientifiques, Fiodor Loukianov, est convaincu que le rôle de l'Azerbaïdjan s'est accru objectivement au cours des dernières années. L'expert a également mis en valeur l'importance politique de la région. Tandis que l'Azerbaïdjan, selon la majorité des analystes, est le principal Etat de la région.

Le chef de l'Administration présidentielle de la Russie, Sergueï Ivanov, présent au club de discussion Valdaï, a différencié précisément les opérations de la Russie en Syrie de la notion de l'agression : «La Russie combat le terrorisme qui nous menace directement».

Le membre permanent du Conseil de sécurité de la Russie, S. Ivanov, a une nouvelle fois indiqué que la Russie espérait en la création d'une coalition dans la lutte contre le terrorisme dans cette république arabe.

Le chef du groupe d'amitié interparlementaire russo-azerbaïdjanais Dmitriy Savelev a dit : «Le président Ilham Aliyev a déclaré, dans son discours prononcé lors de la réunion récente des chefs d'Etat des pays de la CEI, que l'Azerbaïdjan déploierait désormais aussi tous ses efforts pour lutter contre le terrorisme international».

«La lutte évidente efficace de la Russie contre les terroristes de l'EI dans le territoire syrien satisfait les intérêts de l'Azerbaïdjan et de tout le Caucase du Sud, ce qui signifie que la coopération de nos pays, y compris la sphère de lutte contre ce fléau commun, se renforcera », a souligné D. Savelev.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules