POLITIQUE


Jean-François Mancel : L'Azerbaïdjan perfectionne son expérience électorale

A+ A

Bakou, 28 octobre, AZERTAC

Ce sont les cinquièmes élections législatives en Azerbaïdjan après le rétablissement de son indépendance. C'est une opportunité pour ce jeune pays démocratique. L'expérience électorale se perfectionne, le pluralisme se renforce encore plus à chaque élection. Ce ne sera pas différent lors de ces élections. J'espère que les observateurs et les commentateurs seront loin de deux poids, deux mesures, a déclaré Jean-François Mancel, membre de l'Assemblée nationale de France, président de l'Association des Amis de l'Azerbaïdjan, lors d'une interview aux journalistes.

Selon J.F. Mancel, les milieux, qui tentent de dénigrer l'Azerbaïdjan, oublient que parfois leur expérience parlementaire n'est pas satisfaisante pour eux-mêmes. Ceux qui font ça n'ont jamais été confrontés à des difficultés et pressions que l'Azerbaïdjan a faites face.

Jean-François Mancel a estimé que comme dans les pays démocratiques modernes, le pouvoir exécutif joue un rôle clé dans la définition de la politique nationale en Azerbaïdjan. «Par conséquent, il est nécessaire de transformer ces élections en une arène de débat. Il y a certaines questions qui ne sont pas faciles à résoudre. Ce sont : maintenir l'indépendance nationale dans une situation internationale difficile, libérer les territoires occupés et développer ses relations internationales sur fonds de ces défis», a-t-il conclu.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules