POLITIQUE


Leonid Sloutski : Le BIDDH/OSCE est instrumentalisé par l’autrui

A+ A

Bakou, 1er novembre, AZERTAC

«Le refus du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme de l’OSCE d’observer les élections législatives en Azerbaïdjan, nous le jugeons comme regarder la paille dans l’œil de l’autre», a déclaré Leonid Sloutski, chef de la mission d’observation de l’Assemblée interparlementaire de la CEI et de la Douma d’Etat russe, dans une interview aux journalistes.

Leonid Sloutski a fait savoir que des pressions contre l’Azerbaïdjan et la Russie s’accroissaient à l’échelle internationale.

Le chef de la mission d’observation a souligné que les élections avaient été organisées à un niveau élevé et le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme de l’OSCE en étaient bien conscient. Mais, on leur a conseillé depuis l’autre côté de l’océan de ne pas se rendre en Azerbaïdjan pour observer les élections, parce qu’ils savaient qu’il n y’aurait pas de cas négatif. Leur refus d’observer les élections confirme que cette institution a perdu son importance et est instrumentalisée par l’autrui.

Leonid Sloutski a également parlé de la rencontre qu’il avait eue avec les partis politiques participant aux élections. Il a dit : «La première conclusion à laquelle nous sommes arrivés lors de la rencontre, c’est que l’évaluation occidentale «en Azerbaïdjan certains exercent une pression sur autrui» ne représente pas la réalité. Les représentants des partis d’opposition l’ont évoqué eux aussi. Mieux vaut voir une fois que d’entendre mille fois. Alors, les opinions de certains concernant la violation de la démocratie en Azerbaïdjan ne sont rien d’autre que des inventions».

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules