SOCIETE


Inauguration de la chaire Nizami Gandjavi à l'Université de Haute-Alsace

A+ A

Mulhouse, 3 novembre, AZERTAC

La chaire des lettres et de la culture Nizami Gandjavi a été inaugurée à l'Université de Haute-Alsace, à Mulhouse, en France.

Lors de la cérémonie, la présidente de l'Université de Haute-Alsace (UHA), Mme Christine Gangloff-Ziegler, a abordé les relations amicales entre Mulhouse et des villes azerbaïdjanaises, ainsi que les liens que son université entretient avec les universités azerbaïdjanaises à Gandja.

Mme Greta Komur-Thilloy, doyenne de la faculté des lettres, langues et sciences humaines de l'UHA, s'est dite fière de l'ouverture de la chaire des lettres et de la culture portant le nom du grand poète et penseur azerbaïdjanais Nizami Gandjavi à la faculté qu'elle dirige. Elle a souligné que la contribution des œuvres de Nizami Gandjavi à la culture orientale et occidentale, ainsi que l'interaction entre les cultures européenne et azerbaïdjanaise étaient étudiées à cette faculté. La doyenne a également abordé les relations entre l'Azerbaïdjan et la France dans le domaine des lettres.

M. Jean-Marie Bockel, sénateur du Haut-Rhin (Alsace), a souligné qu'il était l'ami de l'Azerbaïdjan. Le sénateur a qualifié d'inacceptable l'occupation des territoires historiques de l'Azerbaïdjan par l'Arménie.

Le ministre azerbaïdjanais de l'Education, Mikayil Djabbarov, s'est dit heureux de participer à l'inauguration de la chaire portant le nom de Nizami Gandjavi, grand poète qui a apporté des contributions sans précédent à la littérature, la culture, l'éducation et la science mondiales. Il a remercié Mme Mehriban Aliyeva, première dame d'Azerbaïdjan, présidente du groupe d'amitié interparlementaire Azerbaïdjan-France, Mme Christine Gangloff-Ziegler, présidente de l'Université de Haute-Alsace (UHA), les autorités de Mulhouse et M. Elchin Amirbayov, ambassadeur d'Azerbaïdjan en France, d'avoir contribué à la mise en œuvre de ce projet.

Mikayil Djabbarov a évoqué les relations entre l'Azerbaïdjan et la France dans le domaine de l'éducation, y compris le lancement du projet de création de l'université franco-azerbaïdjanaise, l'ouverture du Lycée français à Bakou.

Le ministre dit espérer que la nouvelle chaire permettra aux jeunes et chercheurs français de connaître de près l'Azerbaïdjan, d'étudier la littérature, l'histoire et le patrimoine culturel de ce pays.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules