CHRONIQUE OFFICIELLE


Le président Ilham Aliyev rencontre le président du parlement géorgien VIDEO

A+ A

Tbilissi, 6 novembre, AZERTAC

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a rencontré aujourd’hui le président du parlement géorgien David Oussoupachvili.

David Oussoupachvili a accueilli le président azerbaïdjanais devant le siège du parlement géorgien. Les députés géorgiens ont été présentés au président Ilham Aliyev. Le chef de l’Etat azerbaïdjanais et le président du parlement géorgien ont posé pour une photo souvenir.

Lors de la rencontre David Oussoupachvili a exprimé, au nom des députés géorgiens, ses remerciements au chef de l’Etat azerbaïdjanais d’avoir visité le parlement en marge de son déplacement en Géorgie. David Oussoupachvili a exprimé leur satisfaction de la visite officielle en Géorgie du président Ilham Aliyev, comme l’une des personnalités réputées non seulement de la région, mais aussi du monde.

Le président du parlement géorgien a dit que les liens amicaux entre les deux pays étaient très intensifs et étroits, pourtant la présente visite du chef de l’Etat azerbaïdjanais revêtait une importance cruciale en vue de renforcer encore ces relations. David Oussoupachvili a présenté, au nom du parlement géorgien, ses félicitations au chef de l’Etat azerbaïdjanais pour la victoire que son parti avait remportée aux élections législatives et a fait savoir qu’ils poursuivraient les relations avec le nouveau parlement azerbaïdjanais.

Le président Ilham Aliyev s’est rappelé de ses rencontres qu’il avait eues avec le président du parlement géorgien à Bakou. Le chef de l’Etat a souligné que la Déclaration conjointe signée par les présidents avait confirmé une fois encore le niveau le plus élevé des relations entre les deux pays. Le président Ilham Aliyev a dit que la coopération politique, économique, sociale et humanitaire entre l’Azerbaïdjan et la Géorgie pourrait être un exemple pour plusieurs pays, a parlé de l’importance des liens interparlementaires dans l’approfondissement des relations amicales, marquant que ces relations étaient fondées sur le respect mutuel des deux peuples.

Ensuite le chef de l’Etat a signé le livre d’or du parlement géorgien.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes