CHRONIQUE OFFICIELLE


Le président Ilham Aliyev reçoit les lettres de créance du nouvel ambassadeur de Corée VIDEO

A+ A

Bakou, 10 novembre, AZERTAC

Le président de la République Ilham Aliyev a reçu mardi les lettres de créance de Kim Chang-gyu, nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Corée en Azerbaïdjan.

L’ambassadeur Kim Chang-gyu a passé en revue la garde d’honneur avant d’avoir remis ses lettres de créance au président Ilham Aliyev.

Ensuite, le président de la République s’est entretenu avec l’ambassadeur.

Le président de la République a dit que la coopération entre les deux pays avait de nouvelles orientations, outre le bâtiment et les domaines traditionnels, soulignant que l’Azerbaïdjan avait l’intention d’élargir ses relations amicales avec la République de Corée. Le président Ilham Aliyev a insisté sur le rôle des visites réciproques de haut niveau dans le renforcement des liens. En abordant l’investissement réciproque, le chef de l’Etat a souligné que son pays était intéressé par la présence du plus grand nombre d’entreprises coréennes en Azerbaïdjan, marquant qu’il existait de bonnes opportunités d’investissement dans son pays. Le président Ilham Aliyev a exprimé son espoir que l’ambassadeur ne ménagerait aucun effort pour renforcer encore les relations bilatérales pendant son mandat.

L’ambassadeur coréen a exprimé son grand respect pour le président Ilham Aliyev et le peuple azerbaïdjanais à l’occasion des réussites obtenues, mettant en valeur le rôle d’Heydar Aliyev, leader national du peuple azerbaïdjanais, dans l’obtention des grandes réussites de l’Azerbaïdjan. Il s’est dit profondément impressionné par les processus de développement rapides en cours en Azerbaïdjan. L’ambassadeur a dit qu’il n’épargnerait pas ses efforts pour accomplir durant son mandat les instructions des dirigeants coréen et azerbaïdjanais en matière de développement davantage des relations entre les deux pays.

Lors de l’entretien les parties ont procédé à un échange de vues sur le développement de la coopération dans les domaines de l’investissement, des hautes technologies, de l’industrie, de l’agriculture, de l’éducation et de la santé.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes