POLITIQUE


Ali Hassanov: l’Azerbaïdjan mène une politique indépendante et n’a pas l’intention de dépendre d’un quelconque pays

A+ A

Bakou, 17 novembre, AZERTAC

L’Azerbaïdjan mène une politique indépendante et est déterminé à résister aux tentatives de pression de certaines forces européennes, a déclaré Ali Hassanov, adjoint du Président de la République d'Azerbaïdjan pour les questions sociales et politiques, lors de son interview à «NewEurope».

«Nous entretenons une bonne coopération avec l’Europe dans les domaines de l’énergie, de la communication et des transports. Malheureusement, certaines forces européennes tentent de faire pression sur l’Azerbaïdjan, de dicter la façon dont il doit agir», a souligné l’adjoint du président.

«L’Azerbaïdjan a tissé de bonnes relations avec les pays membres de l’Union européenne et entend poursuivre cette coopération à l’avenir. Dans le même temps, certaines forces du Parlement européen font pression sur les parlementaires afin d’appliquer les règles qui sont inacceptables pour l’Azerbaïdjan. Bien sûr, en tant que pays indépendant, nous ne sommes pas d’accord avec ces faits et nous allons lutter contre ces cas. L’Azerbaïdjan mène une politique indépendante et n’a pas l’intention de dépendre d’un quelconque pays», a estimé Ali Hassanov.

Quant aux élections législatives du 1er novembre 2015 en Azerbaïdjan, l’adjoint du président a exhorté la partie opposée à des relations sur un pied d’égalité : «Nous avons tenu ces élections en conformité avec les lois et les règlements européens», a-t-il ajouté

L’adjoint du président a fait savoir que certaines organisations de l’Europe, qui sont sous l’influence, avaient refusé d’observer les élections. «Malgré tout, certains députés du Conseil de l’Europe et du Parlement européen sont venus observer les élections en Azerbaïdjan et ils ont été témoins des élections démocratiques dans notre pays. On considère que le refus de l’observation des élections en Azerbaïdjan ne sert pas au développement des relations bilatérales, de l’amitié et de la coopération», a martelé Ali Hassanov, avant de souligner : «L’Azerbaïdjan joue un rôle clé dans l’assurance de la sécurité énergétique de l’Europe. Notre pays a également un rôle de médiation dans les relations de transports entre l’Europe et l’Asie».

Il a également mis l’accent sur l’importance du projet Bakou-Tbilissi-Kars qui sera une partie du chemin de fer qui reliera la Chine à l’Europe.

Revenant sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, l’adjoint du président a dit : «C’est une menace pas seulement pour le peuple et le gouvernement azerbaïdjanais, mais aussi pour tour le monde. Aujourd’hui, nous voyons les problèmes de l’Union européenne à l’égard des migrants. Dans ce contexte, nous croyons que le conflit du Haut-Karabagh est lui aussi un problème pour l’Europe. Par conséquent, l'Union européenne et les Nations Unies doivent prendre des mesures sérieuses pour résoudre le conflit du Haut-Karabagh et d'autres conflits».

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules