CULTURE


Un rapport de cinq ans de l’Azerbaïdjan adopté lors d’une session de l’UNESCO

A+ A

Bakou, 30 novembre, AZERTAC

La ville de Windhoek, capitale namibienne, accueille la 10e session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

Le rapport de 5 ans que l’Azerbaïdjan avait soumis à l’UNESCO a été mis en discussion et adopté en marge de la session. Le rapport reflète l’état du patrimoine culturel immatériel en Azerbaïdjan, les campagnes de promotion réalisées dans le pays et à l’étranger, tous les éléments du patrimoine culturel immatériel, y compris les mesures prises par le gouvernement pour conserver et développer les exemples de patrimoine inscrits sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité e de l’UNESCO.

Le rapport présenté aux membres du comité est assez détaillé. Des dommages infligés au patrimoine culturel immatériel de l’Azerbaïdjan suite à l’occupation de ses territoires par l’Arménie, des difficultés de protéger, de développer et de transmettre aux futures générations le patrimoine culturel immatériel des réfugiés et des personnes déplacés qui avaient été contraints d’abandonner leur foyer natal au Haut-Karabagh et dans les 7 régions avoisinantes occupés par l’Arménie ont été largement illustrés dans le rapport.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules