POLITIQUE


Une note de protestation remise à l’ambassade des Etats-Unis en Azerbaïdjan

A+ A

Bakou, 15 décembre, AZERTAC

Le vice-ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Mahmoud Mammadgouliyev, a invité Robert Cekuta, ambassadeur des Etats-Unis en Azerbaïdjan, au ministère pour lui remettre une note de protestation.

La note de protestation a été remise à l’ambassadeur américain pour la présence de James Warlick, co-président américain du Groupe de Minsk de l’OSCE, à la cérémonie intitulée «Anniversaire de l’indépendance de l’Artsakh», organisée le 9 décembre dernier à Washington par le lobby arménien et le groupe de travail pour l’Arménie au Congrès américain, et pour sa rencontre avec Karen Mirzoyan se présentant comme «ministre des Affaires étrangères» du soi-disant régime du Haut-Karabagh, fondé par l’Arménie dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan, a-t-on appris auprès du Ministère des Affaires étrangères.

Dans le document il est noté que la présence du co-président américain du Groupe de Minsk de l’OSCE aux événements pareils dirigés contre la souveraineté et l’intégrité territoriale de la République d’Azerbaïdjan est absolument en contradiction avec le mandat de la co-présidence du Groupe de Minsk et jette une ombre sur sa neutralité et son impartialité. Il y est indiqué que cette démarche est contradictoire aussi avec la politique officielle des Etats-Unis concernant la reconnaissance de la légitimité de la situation créée suite au recours à la force à l’égard de l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan, accompagnée d’un nettoyage ethnique massif et la violation brutale des normes et principes du droit international.

La note souligne que l’Azerbaïdjan a plusieurs fois fait savoir au Département d’Etat américain que permettre aux «représentants» du soi-disant régime de se joindre à des campagnes sociales et à d’autres activités aux Etats-Unis ne contribuait pas à faire avancer le processus de négociations sur le conflit arméno-azerbaïdjanais, au contraire cela servait à intensifier davantage le processus déjà compliqué.

La partie azerbaïdjanaise exprime son espoir que les Etats-Unis resteront fidèles, en tant qu’Etat responsable sur le plan international, à leurs engagements internationaux et à la réalisation des résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, renforceront encore plus leur politique de non-reconnaissance du régime illégitime fondé par l’Arménie dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan.

L’ambassadeur Robert Cekuta a fait savoir que la note de protestation de l’Azerbaïdjan serait remise au Département d’Etat américain.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules