POLITIQUE


Le projet proposé par un congressiste américain est de nature anti-Azerbaïdjan et inacceptable

A+ A

Bakou, 17 décembre, AZERTAC

Le projet «L’acte démocratique d’Azerbaïdjan», soumis par Chris Smith, congressiste, président de la Commission d’Helsinki des Etats-Unis, est de nature anti-Azerbaïdjan et pleinement inacceptable. Reconnu par sa position pro-arménienne, le congressiste Chris Smith, initiateur du projet, est sous l'influence du lobby arménien aux Etats-Unis, a déclaré dans un communiqué Hikmet Hadjiyev, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères d’Azerbaïdjan.

Il ne fait aucun doute que ce projet dont chaque mot et expression sont contre l’Azerbaïdjan soit élaboré par un groupe du lobby arménien aux Etats-Unis à la veille des élections au Congrès américain. Ce genre de mesure biaisée est susceptible de nuire à l'image des États-Unis en Azerbaïdjan.

En fait, les auteurs de ce document ont l’intention de jeter de l’ombre sur la coopération réussie entre l’Azerbaïdjan et les Etats-Unis dans les domaines de la sécurité énergétique, de la lutte contre le terrorisme, de l’économie etc.

Revendiquer la violation des droits de l’homme et de l’expression en Azerbaïdjan et qualifier de «prisonniers politiques» les personnes accusées d’avoir commis des actes criminels ne sont qu’une partialité délibérée. La revendication de la violation des libertés religieuses en Azerbaïdjan, un exemple de tolérance dans le monde et où les musulmans, les orthodoxes, les catholiques et les juifs ont vécu dans une ambiance paisible et conviviale depuis plusieurs siècles, n’est pas logique.

Le projet confirme une fois de plus que la politique indépendante que mène l’Azerbaïdjan, situé dans une région géopolitique difficile et jouant un rôle clé dans la mise en œuvre des projets stratégiques, de même que le chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars, les gazoducs TAP et TANAP, la restauration de la Grande Route de la Soie, préoccupe gravement les cercles anti-Azerbaïdjan.

La primauté de la loi, l’indépendance de la magistrature, la protection des droits et des libertés fondamentaux, la liberté de la presse ont été pleinement assurées en République d’Azerbaïdjan.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules