SOCIETE


L’ambassadeur américain a été au Comité d’Etat en charge des organisations religieuses

A+ A

Bakou, 19 décembre, AZERTAC

Le président du Comité d’Etat en charge des organisations religieuses, Mubariz Gourbanly, s’est entretenu vendredi avec l’ambassadeur des Etats-Unis en Azerbaïdjan, Robert Cekuta, a-t-on appris auprès du Comité d’Etat.

L’Azerbaïdjan est l’un des pays qui peuvent servir de modèle au monde pour la tolérance et les valeurs multiculturelles, a souligné Mubariz Gourbanly lors de l’entretien. Il a parlé des mesures effectuées en matière de promotion de la tolérance et de prévention du radicalisme dans le pays, marquant que de différentes confessions religieuses fonctionnaient librement et dans un climat de compréhension réciproque.

L’ambassadeur des Etats-Unis a qualifié les activités de l’Azerbaïdjan visant à promouvoir la tolérance de contribution à la stabilité dans la région et au monde. Il a dit que la lutte contre le radicalisme et le terrorisme nécessitait la conjugaison des efforts de tous les pays.

Lors de l’entretien le président du Comité d’Etat a porté ses avis relatifs au projet de loi proposé par le congressiste Chris Smith, président de la Commission d’Helsinki des Etats-Unis, à l’attention du diplomate américain. Il a fait savoir que le même projet était entièrement impartial et ne représentait pas la vérité. Ce genre de tentative porte atteinte aux relations américo-azerbaïdjanaises et a suscité le mécontentement juste de la communauté azerbaïdjanaise, a estimé Mubariz Gourbanly, parce que ce projet de loi est une nouvelle provocation de la diaspora arménienne aux Etats-Unis et de certains milieux en liaison avec elle contre l’Azerbaïdjan. Les prétentions sur la violation des libertés religieuses en Azerbaïdjan dans le projet sont sans fondement, a-t-il affirmé.

Le président du Comité d’Etat a porté à l’attention de l’ambassadeur que l’adoption d’un tel document pourrait porter atteinte aux relations de coopération stratégique entre l’Azerbaïdjan et les Etats-Unis et a exprimé son espoir que le Congrès américain ne voterait pas pour ce document.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules