POLITIQUE


Hikmet Hadjiyev : Par ses actes provocateurs l’Arménie vise à empêcher le règlement du conflit

A+ A

Bakou, 25 décembre, AZERTAC

Le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères de la République d’Azerbaïdjan, Hikmet Hadjiyev, a répondu en direct sur la chaîne israélienne «I24News» aux questions relatives à la tension survenue sur la ligne de front et au règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh.

Hikmet Hadjiyev a dit que l’Arménie poursuivait son agression et son occupation envers l’Azerbaïdjan depuis plus de 20 ans. En premier lieu il a dû répondre à la question «Pourquoi est-ce qu’on observe une hausse de tension et des violations du cessez-le-feu ? Parce que les forces armées de l’Arménie existent illicitement sur les territoires occupés de l’Azerbaïdjan. L’Arménie a effectué à la fois un nettoyage ethnique sur les territoires occupés de l’Azerbaïdjan, suite auquel plus d’un million d’Azerbaïdjanais étaient devenus réfugiés et personnes déplacées. L’expérience nous montre que l’Arménie fait recours à des actes provocateurs et intensifie intentionnellement la situation, alors que se tient une rencontre au niveau des présidents. L’Arménie a fait recours à ce genre de provocation même à la suite de la rencontre des présidents, organisée par l’intermédiaire des co-présidents du Groupe de Minsk le 19 décembre à Berne. Dans les négociations il y a actuellement des propositions concrètes relatives au règlement du conflit. Par ces actes, l’Arménie vise en fait à détourner l’attention de l’agression et de l’occupation, qui constituent l’essence du conflit, et à empêcher la résolution du problème.

Le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères a dit que le cessez-le-feu revêtait un caractère relatif. Le cessez-le-feu pouvait créer un climat favorable pour élimination des conséquences du conflit, de l’occupation et de l’agression et le règlement du conflit. Si certains prétendaient jamais que ce conflit avait été gelé, ils ont tort. Après que l’Arménie aura retiré ses troupes des territoires occupés de l’Azerbaïdjan, le conflit pourra être bientôt réglé.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules