POLITIQUE


Ceux qui effectuent des activités illégales dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan portent la responsabilité administrative et juridique

A+ A

Bakou, 7 janvier, AZERTAC

«L'Arménie est responsable d’avoir déclenché la guerre contre l'Azerbaïdjan, d’avoir occupé ses territoires en ayant recouru à la force, d’y avoir effectué un nettoyage ethnique à grande échelle et commis d'autres crimes graves. L’Arménie a fondé un soi-disant régime dépendant d’elle-même dans la région occupée du Haut-Karabagh et d'autres régions occupées de l'Azerbaïdjan», a déclaré Hikmet Hadjiyev, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères de l’Azerbaïdjan, en répondant à la question des médias sur les activités économiques illégales dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan.

Le porte-parole du ministère a dit : «Malgré les négociations en cours en vue de régler le conflit sur la base des principes du droit international et des résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité de l'ONU, la politique et la pratique de l'Arménie dans les territoires occupés, y compris l'installation des colonies artificielles en faisant venir des gens de l'étranger dans ces zones, la destruction du patrimoine culturel du peuple azerbaïdjanais et la modification de son origine, leurs activités commerciales illégales et l’empêchement du retour des réfugiés et des personnes déplacées azerbaïdjanais dans leur terre natale témoignent une fois de plus de l'intention de Arménie, qui est d’annexer les territoires occupés.

Conformément au droit international, l'acquisition des territoires ou la modification des frontières internationalement reconnues des Etats par la force est inadmissible. La situation établie à la suite d’une violation grave des normes impératives du droit international ne peut pas être considérée comme légitime. La République d'Azerbaïdjan est le seul pays possédant la souveraineté internationalement reconnue sur ses territoires occupés. Comme toute autre occupation militaire, celle des territoires azerbaïdjanais par l’Arménie est temporaire».

Le porte-parole a noté que dans le cadre des activités illégales dans la région du Haut-Karabagh et d'autres territoires occupés de la République d'Azerbaïdjan, l'Arménie, ses organes, les personnes morales ou physiques arméniennes et des sociétés entrant en contact et établissant des liens commerciaux avec le soi-disant régime séparatiste portent la responsabilité administrative et juridique, en violant l'intégrité territoriale, la souveraineté et les lois pertinentes de notre pays, les normes et les principes du droit international. Selon le droit international, la mise en œuvre de ce genre d’activités dans les territoires occupés peut être qualifiée de crimes de guerre entraînant la responsabilité pénale.

Les personnes morales et physiques étrangères engagées dans des activités illégales dans les territoires occupés, violant la responsabilité sociale et les règles commerciales éthiques, contribuent à la poursuite de la violation de tous les droits fondamentaux, y compris le droit à la propriété de plus d’un million d'Azerbaïdjanais, devenus victimes de la politique d’occupation et de nettoyage ethnique menée par l'Arménie contre l'Azerbaïdjan.

Le Bureau du Procureur général a ouvert une procédure pénale à l’encontre du citoyen suisse Vartan Sirmakes, co-fondateur et directeur général du Groupe Franck Muller, dans le cadre de ses activités économiques et d’autres actes illégaux dans les territoires azerbaïdjanais occupés par les troupes arméniennes. Une procédure pénale a également été lancée à l’encontre du Russe Guerman Sterligov à cause de ses activités illégales dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan et des mesures d’instruction nécessaires sont en cours.

Les activités économiques illégales dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan sont incluses dans l'ordre du jour des commissions mixtes intergouvernementales et cette question est soulevée devant les États concernés.

Selon le droit international, tous les États doivent, conformément à leurs obligations, empêcher leurs personnes morales et physiques de visiter les territoires azerbaïdjanais occupés, les activités illégales dans ces territoires et d’en importer des produits dans leur pays.

En conséquence des mesures prises et de la multiplication de la sensibilisation, les activités illégales de nombreuses entités dans les territoires occupés sont empêchées.

La République d'Azerbaïdjan utilisera tous les moyens juridiques et politiques au niveau national et international pour prévenir de telles activités illégales dans ses territoires souverains occupés.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules