POLITIQUE


Une déclaration a été prononcée au sujet de la tragédie du 20 Janvier au Congrès américain

A+ A

Washington, 30 janvier, AZERTAC

Le congressiste américain Steve Cohen, co-président du groupe de travail sur l’Azerbaïdjan au Congrès des Etats-Unis, a prononcé une déclaration sur le 26e anniversaire de la tragédie du 20 Janvier.

Dans sa déclaration, il note que la tragédie commémorée comme le «Janvier noire» en Azerbaïdjan représente pour tout Azerbaïdjanais, indépendamment de son pays de résidence, la libération du joug communiste, la lutte pour l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan.

Le congressiste Steve Cohen évoque le drame perpétré le 20 janvier 1990 par l’armée russe ayant pénétré dans Bakou afin d’étouffer le mouvement d’indépendance qui se renforçait alors en Azerbaïdjan. Le bilan de ce drame a été lourd, en atteignant au moins 130 morts, dont des femmes et des enfants. Des centaines de personnes ont été blessées et portées disparues.

Steve Cohen a fait savoir qu’en dépit des attentes des dirigeants soviétiques, les événements du 20 Janvier avaient mobilisé encore plus le peuple azerbaïdjanais et ces processus avaient abouti à la proclamation de l’indépendance de l’Azerbaïdjan.

A la fin de sa déclaration, le congressiste américain a dit que l’Azerbaïdjan était devenu ce jour-là un Etat se développant dynamiquement, où avaient été établies les valeurs démocratiques et l’économie de marché libre.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules