POLITIQUE


Nikos Kotzias : La Grèce est intéressée par l’élargissement de la coopération avec l’Azerbaïdjan

A+ A

Bakou, 3 février, AZERTAC

Le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangère, Elmar Mammadyarov, s’est entretenu mercredi avec son homologue grec Nikos Kotzias, en visite en Azerbaïdjan.

Les ministres ont tenu un point de presse à l’issue de l’entretien.

Elmar Mammadyarov a dit qu’il existait une coopération assez fructueuse entre l’Azerbaïdjan et la Grèce. Le ministre azerbaïdjanais a fait savoir qu’ils avaient discuté, lors de l’entretien avec son homologue grec, des questions concernant le développement de la coopération bilatérale et régionale. Il a indiqué que les relations au sein de l’Union européenne, le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, la coopération énergétique, ainsi que les processus en cours en Europe, avaient été au centre de l’attention lors de l’entretien.

Le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise a noté que les liens s’élargissaient entre l’Azerbaïdjan et la Grèce, soulignant qu’un accord avait été obtenu en matière de développement de la coopération au sein des organisations internationales.

Le ministre grec des Affaires étrangères, Nikos Kotzias, a exprimé sa satisfaction de sa visite en Azerbaïdjan, se disant convaincu que les rencontres tenues seraient fructueuses. Il a dit que des discussions productives avaient été menées sur les perspectives de l’élargissement des liens entre les deux pays, notant que la Grèce envisageait d’acheter du gaz azerbaïdjanais et la question concernant l’infrastructure était déjà résolue. Nikos Kotzias a souligné que la Grèce considérait l’utilisation du projet TAP et le transport du gaz azerbaïdjanais en Europe comme importants pour elle-même. Il a dit que la réalisation du projet TAP constituait une des démarches importantes dans l’acheminement du gaz azerbaïdjanais vers l’Europe.

Le ministre a mis en valeur l’importance d’élargir davantage les relations entre les deux pays. Il a fait savoir que la Grèce était un partenaire historique de l’Azerbaïdjan. «Nous sommes intéressés par le développement des relations entre l’Union européenne et l’Azerbaïdjan», a ajouté Nikos Kotzias.

Le ministre grec a fait savoir que la Grèce soutenait la position de l’Azerbaïdjan concernant le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules