POLITIQUE


L’ambassadrice d’Egypte : Nous sommes intéressés par l’élargissement de la coopération des médias égyptiens avec l’AZERTAC VIDEO

A+ A

La diffusion des informations en arabe par l’AZERTAC hautement appréciée par l’ambassadrice d’Egypte

Bakou, 10 février, AZERTAC

Le renforcement de la coopération entre les institutions médiatiques égyptiennes et l’AZERTAC peut faire naître de nouvelles opportunités favorables pour développer encore les relations existantes entre les peuples des deux pays. Alors, notre ambassade est prête à contribuer à transmettre, à l’intermédiaire de l’AZERTAC, les réalités azerbaïdjanaises à la société égyptienne. C’est ce qu’a indiqué Mme Suzanne Gamil Nouh, ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de la République arabe d’’Egypte en Azerbaïdjan, lors d’une rencontre à l’AZERTAC.

Le directeur général de l’AZERTAC, M. Aslan Aslanov, a donné des informations détaillées sur le chemin de développement que l’agence avait parcouru, ses succès obtenus au cours des années postérieures au rétablissement de l’indépendance du pays, son rôle important dans la fourniture d’informations de la politique de l’Etat, ses nouveaux projets. Le directeur général a également parlé de la coopération fructueuse de l’Azerbaïdjan avec l’Egypte au sein des organisations internationales. Il a rappelé la signature d’un accord de coopération entre l’AZERTAC et la MENA, agence de presse du Moyen-Orient, en marge de la visite officielle du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev en République arabe d’Egypte en mai 2007, mettant en valeur le rôle des deux agences de presse dans le développement des relations séculaires entre les deux pays.

L’ambassadrice d’Egypte a hautement apprécié la diffusion des informations en arabe par l’agence azerbaïdjanaise, le qualifiant de démarche importante pour faire connaître les réalités azerbaïdjanaises à un plus large public.

Le directeur général Aslan Aslanov a souligné le rôle de la langue arabe dans la promotion de la littérature et de la culture azerbaïdjanaises dans le monde entier, évoquant les services sans précédents des arabologues azerbaïdjanais dans la promotion d’une connaissance de la culture arabe parmi le peuple azerbaïdjanais. Il a fait savoir que les œuvres de la savante éminente Aïda Imangouliyeva avaient joué un rôle important pour faire connaître la lettre et les écrivains arabes au peuple azerbaïdjanais.

Mme Suzannne Gamil Nouh a dit que l’ambassade d’Egypte en Azerbaïdjan était intéressée par l’élargissement de la coopération des médias égyptiens avec l’AZERTAC, notant que l’organisation des visites réciproques des journalistes, la publication commune des albums photo et des livres, l’organisation conjointe des projets vidéo et des expositions, en vue de mieux étudier la vie socioéconomique des deux pays, pouvaient être favorables.

L’ambassadrice a dit que la société égyptienne n’était pas assez informée sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, notant que les agences de presse pouvaient contribuer considérablement à surmonter cette lacune.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules