SPORT


Formule 1: la course de Bakou pleine de surprises

A+ A

 

Bakou, 15 février, AZERTAC

L’Azerbaïdjan se prépare pour sa première course de Formule 1 qu’il accueillera en été prochain.

Se faire une place dans l’organisation de compétitions sportives

Après l’organisation réussie des premiers Jeux européens l’an dernier, l’Azerbaïdjan hébergera un nouveau grand événement sportif. Et en 2020, il accueillera pas moins de 4 matches de l’Euro, dont un quart de finale. Ainsi, l’Azerbaïdjan est en train de se faire une place dans l’organisation de grandes compétitions sportives, ce qui a un impact positif sur le prestige international du pays et le développement du tourisme.

«Depuis 2013, nous travaillons avec Hermann Tilke, architecte du Baku City Circuit, et son équipe pour la conception du tracé urbain. Le projet, réalisé par “Tilke Engineering, a pour but de faire un tracé unique qui devrait régaler les pilotes comme les spectateurs de la F1. L’avancement des travaux montre que nous y parviendrons», a expliqué Azad Rahimov, ministre azerbaïdjanais de la Jeunesse et des Sports. 

Au cœur d’une concurrence acharnée

Le nouveau tracé urbain de la F1 allie histoire et modernité. Itchericheher, inscrit dans la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, les «Tours de la flamme» et un magnifique paysage au bord de la mer font de ce tracé un endroit idéal.

Construit en plein centre-ville, le circuit de Bakou sera le théâtre de la concurrence acharnée des pilotes. Un circuit de plus de 6 km en centre-ville avec 20 virages et une immense ligne droite de 2,2 km le long de la Mer Caspienne où la vitesse de pointe maximum devrait atteindre environ 340 km/h. Dans ce cas, le circuit de Bakou sera le tracé urbain le plus rapide de la F1.

Le circuit de Bakou sera construit en conformité avec les normes de la FIA.

«Il ne reste que 4 mois pour entendre les bruits des monoplaces de Formule 1 dans les rues de Bakou. La course de Bakou sera pleine de surprises. Donc, ne ratez pas cette occasion, venez nombreux acheter des billets !», a promis Nigar Arpadaraï, porte-parole du Grand-Prix d’Europe de Bakou. 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules