CULTURE


L’invincible forteresse Alindja après la restauration VIDEO

A+ A

Bakou, 17 février, AZERTAC

C’est dans les livres et les films historiques que nous avons connu la puissance, l’invincibilité de la forteresse Alindja qui conserve les empreintes de l'histoire et de la culture de notre peuple ancien. Maintenant, après des siècles, tout le monde peut voir la grandeur de cette forteresse sous sa forme originale. Les travaux de restauration lancés ici il y deux ans sont à l'étape finale.

Les travaux de restauration ont commencé conformément à l’ordonnance du 11 février 2014, signé par Vassif Talybov, président de l’Assemblée suprême de la République autonome du Nakhitchevan, relative à la restauration du monument historique Alindjagala (forteresse Alindja), situé dans la région de Djoulfa. La forteresse est située au sommet de la montagne d’Alindja, non loin des villages d’Alindja et Khanégah. Les portes est et ouest de la forteresse sont restaurées, la forteresse dispose d’un escalier montant jusqu’au sommet de la montagne. Pour monter au sommet, il faut grimper 2000 marches raides. Donc il est impossible d’y monter sans arrêt. En raison du terrain rocheux, des descentes et montées abruptes, du climat varié, les travaux de restauration de la forteresse exigent une force herculéenne.

Selon le directeur du Complexe des monuments de Khanégah, Kamal Gulmaliyev, la forteresse Alindja a été utilisée à l’époque des Atabey. «Cette forteresse a abrité autrefois la résidence de Zahidé Khatoun, la dirigeante du Nakhitchevan. Des réservoirs d'eau et des tours ont été construits à l’époque des Atabey afin de fortifier encore plus la forteresse Alindja. La forteresse Alindja a résisté pendant 14 ans, de 1387 à 1401, à l'invasion des troupes de Tamerlan», a-t-il indiqué.

Dans les sources anciennes, l’Alindjagala est nommé «Erindjik», «Alandjik», «Alyndja» et autrement. Dans les sources écrites, son nom est mentionné à partir du VIe siècle. La plus ancienne source est l’épopée «Kitabi Dédé Gorgoud». Selon certains chercheurs, l’histoire de la forteresse remonte à 2000 ans avant.

Lors de la restauration ont été trouvés les ruines des maisons, des objets de la culture matérielle, des pièces de monnaie datant du VIIe siècle et des siècles suivants. La forteresse a disposé de plus de 8 réservoirs d’eau de 5 mètres de profondeur, taillés dans la roche, dont un a été restauré. La forteresse aurait un passage clandestin menant à l'un des villages avoisinants.

La forteresse Alindja est aussi inaccessible qu’un nid d'aigle. Même le vol des aigles autour de la forteresse nous en témoigne. Toute personne qui veut toucher notre histoire ancienne, sentir l'esprit de bravoure et d'invincibilité, doit venir voir cette forteresse.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules