MEMOIRE SANGLANTE


Appel au Parlement européen pour la reconnaissance du génocide de Khodjaly

A+ A

Stockholm, 25 février, AZERTAC

La Fédération Suède-Azerbaïdjan a fait appel au Parlement européen, au parlement suédois et à Mme Margot Wallström, ministre des Affaires étrangères de ce pays, à la veille du 24e anniversaire du génocide de Khodjaly.

Dans l’appel, la fédération donne des informations sur le génocide commis par les forces armées arméniennes contre la population civile de la ville de Khodjaly le 26 février 1992. Le génocide de Khodjaly est l’une des pages les plus tragiques de l’histoire de l’Azerbaïdjan. Il est regrettable que le Parlement européen n’ait pas reconnu ce génocide jusqu’à présent malgré tous ces faits indéniables.

Il est stipulé que des conventions internationaux, des documents adoptés au niveau international condamnent et jugent inacceptables le génocide de Khodjaly et ce genre d’événement. Selon la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, le gouvernement arménien peut être forcé de répondre devant la justice internationale. Le président Serge Sarkissian, Seyran Ohanian et l’ancien chef d’Etat Robert Kotcharian doivent être traduire en justice internationale.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules