POLITIQUE


Le Ministère des Affaires étrangères publie un rapport intitulé «Activités économiques et d’autres activités illégales dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan»

A+ A

Bakou, 2 mars, AZERTAC

Le Ministère des Affaires étrangères de la République d'Azerbaïdjan a publié aujourd'hui un rapport intitulé «Activités économiques et d’autres activités illégales dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan».

L'information contenue dans le rapport a réuni la plupart des sources ouvertes arméniennes, fournit des preuves suffisantes et convaincantes témoignant de la poursuite des activités dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan, au mépris total du droit international, y compris l'implantation de colonies, l'exploitation déprédatrice, le pillage et le commerce illicite des biens, des ressources naturelles et autres formes de richesse à travers les territoires occupés. Les preuves démontrent qu'il existe un trafic illicite de ressources naturelles à travers la partie occupée de la frontière internationale entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie et que l'Arménie est une base de transport pour le déplacement des produits illégalement fabriqués dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan ainsi que des minéraux et autres richesses de ces territoires vers les marchés internationaux,

Malgré les efforts en cours pour le règlement politique immédiat du conflit, la politique et la pratique de l'Arménie témoignent clairement de son intention de consolider l'occupation des territoires de l'Azerbaïdjan et de sécuriser l'annexion de ces territoires occupés par les forces militaires et où un nettoyage ethnique à grande échelle a été pratiqué. L'absence de réaction internationale adéquate à ces actions de la partie arménienne ne contribue à la croissance de ses sentiments d'impunité et de permissivité.

À cet égard, la République d'Azerbaïdjan appelle la communauté internationale à obliger l'Arménie à respecter scrupuleusement ses engagements internationaux, cesser et inverser immédiatement la colonisation dans les territoires occupés, cesser immédiatement et éviter à l'avenir de toutes activités économiques et commerciales dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan, arrêter la destruction et le pillage du patrimoine culturel et des sites sacrés dans ces territoires, y compris les monuments archéologiques, culturels et religieux.

La République d'Azerbaïdjan appelle également tous les membres de la communauté internationale à prendre des mesures efficaces, dans le respect de leur législation nationale, qui empêcherait sur leurs territoires toute activité des personnes physiques et morales contre l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Azerbaïdjan, y compris la participation ou la facilitation des activités illégales dans la région du Haut-Karabagh et les autres territoires occupés de l'Azerbaïdjan.

La politique de l'Arménie de tenter d'annexer les territoires occupés de l'Azerbaïdjan n'a aucune chance de réussir. La seule façon de parvenir à un règlement durable et à long terme du conflit est d'assurer le retrait inconditionnel et complet des forces armées arméniennes de la région du Haut-Karabagh et des autres territoires occupés de l'Azerbaïdjan, comme le revendique le Conseil de sécurité des Nations Unies dans ses résolutions 822 (1993 ), 853 (1993), 874 (1993) et 884 (1993).

La République d'Azerbaïdjan ne tolérera pas la violation de sa souveraineté et de son intégrité territoriale, notamment la réalisation des activités illégales dans les territoires occupés, par quelque moyen que ce soit. La responsabilité des conséquences de toute action, y compris la poursuite des individus et des sociétés à travers le système juridique national de l'Azerbaïdjan et les juridictions nationales des Etats tiers impliqués dans les activités illégales dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan, afin de protéger sa souveraineté et son intégrité territoriale dans ses frontières internationalement reconnues, ainsi que les droits et les intérêts légitimes de ses citoyens, tombera sur la République d’Arménie et les personnes physiques et morales, les entités et les organismes impliqués dans les activités illégales.

Cliquez ici pour le texte intégral du rapport.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules