POLITIQUE


Haut-Karabagh : Les coprésidents doivent exiger le retrait des troupes arméniennes des territoires occupés de l’Azerbaïdjan

A+ A

Bakou, 9 mars, AZERTAC

La nature et le contenu du processus de règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh ont une nouvelle fois été déformés de façon pas sérieuse par Edouard Nalbandian, ministre des Affaires étrangères d’Arménie. Le dernier semble être inconscient même de quoi il s’agit lors des négociations, a déclaré Hikmet Hadjiyev, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères d’Azerbaïdjan, en s’exprimant sur l’interview d’Edouard Nalbandian au journal «Komersant».

«Le ministre arménien des Affaires étrangères qui prétend qu’Erevan reste fidèle au règlement de ce conflit avec la médiation des coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE, n’a jamais trouvé le courage pour se référer aux principes renouvelés de Madrid. Ce n’est pas un hasard».

Nous voudrions porter de nouveau à l’attention du fonctionnaire arménien que les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE ont proposé les principes renouvelés de Madrid en six articles. Le premier article de ces principes, qui jouent le rôle de feuille de route sur le règlement étapes par étapes du conflit, vise le retrait des troupes arméniennes des territoires occupés.

Au lieu des expressions banales et des questions techniques moins importantes, l’Arménie doit d’abord clarifier le retrait de ses troupes des territoires occupés de l’Azerbaïdjan sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU et des principes renouvelés de Madrid. Donc les actions de l’Arménie qui s’efforce de poursuivre coûte que coûte l’occupation militaire des territoires azerbaïdjanais et le maintien du statu quo actuel, effectue la réinstallation, ainsi que les activités économiques illégales dans les territoires envahis, confirment une fois de plus que le vrai objectif d’Erevan, c’est l’annexion des territoires azerbaïdjanais sous imitation du processus de paix, a fustigé H. Hadjiyev.

Le porte-parole a fait savoir que les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE devaient exiger le retrait des troupes armées arméniennes des territoires de l’Azerbaïdjan conformément aux principes renouvelés de Madrid proposés par eux-mêmes et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU. «C’est la seule façon de parvenir à un avancement dans le règlement du conflit», a-t-il conclu.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules