POLITIQUE


Wang Yi : la Chine est prête à développer la coopération avec l’Azerbaïdjan

A+ A

Pékin, 14 mars, AZERTAC

La Chine est prête à développer la coopération avec l’Azerbaïdjan dans tous les domaines. C’est ce que vient de déclarer le ministre des Affaires étrangères chinois, Wang Yi, lors d’une rencontre avec son homologue azerbaïdjanais Elmar Mammadyarov. «La Chine attache une importance particulière au développement des corridors de transports. La coopération des deux pays au sein des organisations internationales est importante», a estimé Wang Yi.

İl a transmis ses félicitations pour l’attribution du statut de partenaire de dialogue de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à l’Azerbaïdjan. Wang Yi a exprimé la satisfaction de son pays d’avoir vu l’Azerbaïdjan comme membre de la famille de l’Organisation de coopération de Shanghai.

Le ministre Elmar Mammadyarov a évoqué la visite du président Ilham Aliyev en Chine, du 8 au 11 décembre 2015, soulignant que ce déplacement avait donné une impulsion au développement de la coopération entre les deux pays.

Il a souligné que les deux pays se soutenaient dans le cadre des principes d’intégrité territoriale, de souveraineté et de reconnaissance des frontières des Etats reconnues au niveau international. «Cette position des deux pays est confirmée dans «La déclaration conjointe sur le développement et l’approfondissement des relations d’amitié et de la coopération entre la République d’Azerbaïdjan et la République populaire de Chine», signée lors du déplacement du président Ilham Aliyev en Chine», a-t-il précisé.

Quant au développement des liens économiques bilatéraux, E. Mammadyarov a mis l’accent sur le rôle clé de la commission mixte intergouvernementale en la matière. «L’Azerbaïdjan soutient la Ceinture économique de la Route de la Soie dont la Chine est l’initiatrice. Notre pays représente une partie importante des corridors de transports Est-Ouest et Nord-Sud», a ajouté le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères.

Elmar Mammadyarov a informé son homologue chinois sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh et a noté que c’était la principale menace pour la paix et la stabilité régionales.

Les ministres ont ensuite mené un échange de vues sur d’autres questions régionales et mondiales.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules