POLITIQUE


Le régime militaro-politique arménien est coupable de la hausse de la tension sur la ligne de contact des armées

A+ A

 

Bakou, 18 mars, AZERTAC

C’est le régime militaro-politique criminel de l’Arménie qui est coupable de la hausse de la tension sur la ligne de contact des armées, a déclaré le ministre azerbaïdjanais de la Défense, le colonel-général Zakir Hassanov, lors de son entretien avec la délégation menée par Günther Bächler, représentant spécial de la Présidence en exercice de l’OSCE pour le Caucase du Sud.

Le ministre a exprimé ses opinions sur la situation militaro-politique dans la région, la poursuite de l’occupation des territoires azerbaïdjanais par l’Arménie, les problèmes des réfugiés et des personnes déplacées, y compris l’inefficacité des démarches faites par les organisations internationales pour le règlement du conflit, a-t-on appris auprès du Ministère de la Défense.

«L’administration criminelle et terroriste de l’Arménie a commis, au niveau de la politique publique, un génocide contre la population civile azerbaïdjanaise. C’est le régime militaro-politique criminel de l’Arménie qui est immédiatement coupable de la hausse de la tension sur la ligne de contact des armées. La seule solution du conflit est le retrait, à l’intermédiaire de la communauté internationale, des troupes occupantes arméniennes des territoires occupés de l’Azerbaïdjan dans le cadre des normes et des principes du droit international, dans le respect des frontières internationalement reconnues de l’Azerbaïdjan. Les forces armées azerbaïdjanaises sont prêtes au rétablissement de notre intégrité territoriale et elles disposent suffisamment de force et de puissance pour accomplir cette tâche honorable», a déclaré le ministre de la Défense.

Günther Bächler, ayant exprimé ses remerciements pour les informations détaillées, a parlé des priorités de l’Allemagne en tant que pays assumant la présidence de l’OSCE. Il a fait savoir qu’une attention particulière était réservée au règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh.

Lors de l’entretien les discussions ont porté sur les perspectives de développement de la coopération entre l’Azerbaïdjan et l’OSCE, ainsi que d’autres questions d’intérêt mutuel.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules