POLITIQUE


L’Arménie préfère recourir à la désinformation pour dissimuler ses provocations

A+ A

Bakou, 24 mars, AZERTAC

L’appel des co-présidents du groupe de Minsk de l’OSCE à respecter strictement le cessez-le-feu pendant les fêtes de Novrouz et de Pâques a été rejeté par la partie arménienne.

Les forces armées de l’Arménie ont assez accru, en tirant à des armes de gros calibre, des lance-mines et des lance-grenades, la tension sur la ligne de contact à la veille et au cours de la fête de Novrouz. L’ennemi continue de tirer sur les positions de l’armée azerbaïdjanaise, les villages ainsi que les établissements civils situés le long de la première ligne.

Deux militaires azerbaïdjanais, Assad Rustamov et Nidjat Hassanov ont été respectivement blessés les 19 et 20 mars à la suite des violations du cessez-le-feu par l’armée arménienne. Ils ont été hospitalisés et leur vie n’est pas menacée.

La partie azerbaïdjanaise appelle les médiateurs, toutes les organisations internationales à ne pas se laisser aller aux désinformations de la partie arménienne et à donner une évaluation pertinente à ses provocations.

Le Ministère de la Défense déclare que c’est, comme toujours, au régime criminel de l’Arménie que tombera la responsabilité des mesures de rétorsion à prendre contre l’ennemi et des pertes qu’il subira désormais.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules