POLITIQUE


Yachar Aydémirov: les Arméniens qui ont fui vers Khankendi et Choucha cherchent à s’installer à Erevan. Et puis ?

A+ A

Bakou, 28 mars, AZERTAC

Ces derniers temps, le Ministère de la Défense d’Arménie utilise fréquemment les services d’un élément surnommé «commandos», qui constitue son seul espoir. C’est ce qu’a confié à l’AZERTAC Yachar Aydémirov, lieutenant-général à la retraite, en s’exprimant sur les propos d’Arkady Ter-Tadevosyan concernant le fait que l’Arménie dispose d’armes secrètes développées dans ce pays et qui ne sont pas connues.

«Les propos insignifiants sur des «armes secrètes arméniennes», prétendument fabriquées en Arménie et leur utilisation lorsqu’il sera nécessaire, n’est rien d’autre qu’un rêve de ceux qui ont perdu leur esprit. Cela ne doit provoquer que le sourire. En fait, l’ennemi, qui a subi de lourdes pertes au front ces derniers mois, tente de «nourrir» le peuple arménien par ces contes pleins d’illusions et de mensonges afin de dissimuler son incompétence», a fustigé l’ancien commandant.

«Cependant, ce soi-disant héros arménien comprend très bien que c’est grâce à l’avantage tactique acquis par les forces armées azerbaïdjanaises et aux succès des soldats azerbaïdjanais que la population arménienne installée forcément dans les bourgs occupés non loin de la ligne de contact des armées tentent de fuir ces territoires.

Les Arméniens qui ignorent même la violence et les menaces des militaires arméniens sont déterminés à aller à Khankendi et à Choucha pour sauver leur vie. Probablement, le prochain «arrêt» sera Erevan, une ancienne ville azerbaïdjanaise. C’est dans ce cas que se pose la question principale : et puis où ils vont partir ?», a martelé Y. Aydémirov.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules