POLITIQUE


Les forces armées azerbaïdjanaises ont porté des coups traumatisants à l’ennemi

A+ A

Bakou, 5 avril, AZERTAC

Dans la nuit du 4 au 5 avril, la situation est restée tendue sur toute la ligne de front.

Les unités militaires arméniennes, ayant compris que leur tentative de récupérer leur positions perdues dans la direction de Kodjavend-Fuzouli et Aghdéré-Terter ne donnait aucun résultat, continuent de tirer sur les villages situés non loin de la ligne de contact des armées.

Une base militaire d'importance stratégique à Madaghiz, située le long de la route menant à la ville d’Agdéré et considérée l’une des plus grandes bases de l’ennemi dans cette direction, a été détruite par des frappes précises.

Lundi soir, trois chars de combat ont été détruits avec leurs équipages dedans sur la ligne de défense de l’ennemi.

Les unités militaires azerbaïdjanaises stationnées dans la direction de Khojavend et Fuzouli, ont mis hors de combat 2 chars et 5 véhicules remplies de munitions de la partie arménienne afin de minimiser la menace de dommage des tirs de l’ennemi contre les villages azerbaïdjanais.

Les Arméniens ont perdu, au total, encore près de 70 militaires et environ 20 matériels militaires suite aux opérations et aux mesures de rétorsion menées le lundi 4 avril et jusqu’à la matinée du mardi 5 avril.

16 militaires des forces armées azerbaïdjanaises sont tombés en martyrs dans les combats contre l'ennemi le long de la ligne de front.

L’administration du Ministère de la Défense présente ses sincères condoléances aux familles et aux proches des militaires morts pour la patrie.

Les forces armées azerbaïdjanaises effectuent des mesures afin de garder l’avantage qu’elles avaient acquis sur la ligne de front.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules