CHRONIQUE OFFICIELLE


Entretien du président de la République avec le ministre russe des Affaires étrangères VIDEO

A+ A

Bakou, 6 avril, AZERTAC

Le président de la République d’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, a reçu le 6 avril le ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Sergueï Lavrov.

Lors de l’entretien le président Ilham Aliyev s’est dit heureux de la tenue de la réunion tripartite des ministres des affaires étrangères russe, iranien et azerbaïdjanais le lendemain à Bakou, la qualifiant de début du processus de coopération régionale très sérieuse entre les trois pays.

Le président de la République a dit que la présente visite du ministre russe des Affaires étrangères en Azerbaïdjan constituait une bonne occasion pour discuter des relations bilatérales entre les deux pays.

Le chef de l’Etat a fait savoir que son appréciait hautement les relations entre la Russie et l’Azerbaïdjan, deux pays amis et voisins, et déployait des efforts pour les renforcer et les développer, ajoutant que cela concerne les activités politiques réciproques, la coopération en matière humanitaire, économique et énergétique, et, bien sûr, le règlement du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh.

En parlant de la situation tendue sur la ligne de contact des armées, accompagnée de pertes en vies humaines durant les derniers jours, le président Ilham Aliyev a indiqué que cette situation suscitait une préoccupation et dans le monde, et dans la région, et parmi la communauté internationale. Le président de la République a précisé : «La Russie a une nouvelle fois fait preuve d’une initiative, alors les parties ont conclu un accord de cessez-le-feu par l’intermédiaire de la partie russe. Nous considérons que c’est le seul moyen freinant la tension de la situation dans la région. Le cessez-le-feu était respecté. Malheureusement, ce soir la partie arménienne l’a violé.

Nous sommes concentrés sur la poursuite du processus de négociation. Aujourd’hui, j’ai reçu les co-présidents du groupe de Minsk de l’OSCE. J’ai leur ai dit et je veux déclarer maintenant devant la presse que l’Azerbaïdjan est fidèle au processus de négociation. Nous souhaitons régler ce conflit par des moyens pacifiques sur la base des normes et des principes du droit international. Je crois que la période de plus 20 ans écoulée depuis l’annonce du cessez-le-feu, prouvent notre concentration sur notamment sur le règlement politique. Toutes ces questions, nous allons, sans doute, en discuter avec vous aussi.»

Le président de la République s’est dit convaincu que la présente visite du ministre russe des Affaires étrangères en Azerbaïdjan constituerait une nouvelle démarche importante pour renforcer les relations entre les deux pays.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a dit que sa visite en Azerbaïdjan était, en fait, le résultat de l’accord conclu entre le président azerbaïdjanais et ses homologues russe et iranien. Quant à la réunion tripartite des ministres des affaires étrangères, il a mis en valeur l’importance de ce format en termes de coopération trilatérale plus étroite en matière politique, de sécurité et de lutte contre le terrorisme.

Il a transmis les plus chaleureuses salutations du président russe Vladimir Poutine au chef de l’Etat, lui rappelant qu’il avait été invité par son homologue russe à effectuer une visite en Russie. En ce qui concerne les affrontements sur la ligne de contact des armées arménienne et azerbaïdjanaise, il les a qualifiés d’opérations de plus grande envergure durant de longues années.

«En fait, toutes les démarches nécessaires ont été effectuées par nous, aussi bien au niveau du président, du Premier ministre, de notre ministère, que du Ministère de la Défense et de l’Etat-major général, pour la conclusion d’un cessez-le-feu par les parties», a indiqué Sergueï Lavrov, ajoutant qu’ils seraient prêts à apporter leur soutien au maintien du cessez-le-feu.

Le ministre russe des Affaires étrangères a dit : «Nous soutenons pleinement les initiatives prises par les co-présidents du groupe de Minsk de l’OSCE. Ils ont effectué une visite à Bakou. Demain, ils se rendront sur la ligne de contact et après-demain, ils repartiront pour Erevan. Et à l'aide de l'OSCE, mais aussi du Comité international de la Croix-Rouge, il est important de prendre des mesures de renforcement de la confiance dans les plus brefs délais et de mettre en place les conditions nécessaires pour le rétablissement du processus politique. Je vous remercie pour cet accueil. J’attends encore une fois des pourparlers productifs au cours de cette visite.»

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes