ECONOMIE


Les travaux sur le projet de gazoduc au cœur des discussions à Athènes

A+ A

Bakou, 21 avril, AZERTAC

Les travaux sur le projet de gazoduc transadriatique (TAP) qui prévoit le transport du gaz naturel azerbaïdjanais vers l’Europe ont été examinés à Athènes, capitale de la Grèce.

Cette question a fait l’objet de discussions lors de la rencontre de l’ambassadeur d’Azerbaïdjan en Grèce Rahman Moustafayev et du directeur général de la SOCAR Energy Greece SA Anar Mammadov avec le vice-Premier ministre grec Yannis Draqasakis.

Lors de la rencontre, un échange de vues a eu lieu sur l’élargissement de la coopération entre les deux pays et les questions d'intérêt commun, ainsi que la quatrième réunion de la commission intergouvernementale azerbaïdjano-grecque sur la coopération économique, industrielle et technologique qui se tiendra les 26 et 27 mai à Athènes.

Notons que le gazoduc transadriatique, long d'environ 878 km, le gazoduc TAP se joindra au gazoduc transanatolien (TANAP) à Kipoi, village grec situé à la frontière turco-grecque. Le projet TAP prévoit l'acheminement du gaz extrait du gisement de Chahdeniz-2, via la Grèce et l'Albanie en passant à travers la mer Adriatique, vers le Sud de l'Italie ensuite vers l'Europe de l'Ouest. Ce projet offre de grandes opportunités pour l’acheminement du gaz azerbaïdjanais vers les grands marchés européens comme l'Italie, l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, la Suisse et l'Autriche. Les fondements du TAP seront jetés le 17 mai à Salonique, en Grèce.

Les actionnaires du TAP sont : le pétrolier britannique BP (20%), la SOCAR (20%), l’italien Snam S.p.A. (20%), le belge Fluxys (19%), l'espagnol Enagas (16%) et le suisse Axpo (5%).

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules