POLITIQUE


En Azerbaïdjan, les gens savent très bien ce que signifie la vie des réfugiés

A+ A

Strasbourg, 21 avril, AZERTAC

Étant intervenue lors de la discussion de trois projets de résolution concernant la situation des migrants syriens et leurs problèmes à l’APCE, Ganira Pachayeva, membre de la délégation azerbaïdjanaise, a insisté sur la nécessité de lutter sérieusement contre les raisons qui poussent les gens à devenir migrants et réfugiés. Elle a noté que si on ne lutte pas contre les raisons du déplacement des gens, le nombre des réfugiés augmenterait. «Un million d’Azerbaïdjanais sont devenus réfugiés et personnes déplacées suite à l’occupation des 20% du territoire de notre pays par l’Arménie. En Azerbaïdjan, les gens savent très bien ce que signifie la vie des réfugiés, des personnes déplacées», a-t-elle estimé.

La députée a souligné qu’il n’était pas facile de soulager la douleur de ceux qui ont perdu leur foyer. «C’est une très grande douleur. Depuis plus de 20 ans, les réfugiés et les personnes déplacées azerbaïdjanais vivent avec une telle douleur et ne voient aucune attitude de la part des organisations internationales à l’égard de leur situation», a-t-elle déclaré. Rappelant sa rencontre avec les réfugiés syriens et irakiens en Turquie, G. Pachayeva a transmis ses remerciements au peuple et au gouvernement turcs pour le soutien apportés aux réfugiés.

Elle a fait savoir que les gens quittaient leur maison à cause de l’occupation, de la terreur, ils fuyaient la mort. «La lutte contre ces raisons doit être décisive. Soutenir les réfugiés et les personnes déplacées, c’est le devoir de l’humanité. En plus de l’apport de soutien aux personnes déplacées, tous les pays membres du Conseil de l’Europe doivent déployer leurs efforts pour qu’ils puissent retourner chez eux», a-t-elle conclu.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules