POLITIQUE


Le multiculturalisme azerbaïdjanais au cœur de l’attention en Europe

Bakou, 22 avril, AZERTAC

Le multiculturalisme et la tolérance azerbaïdjanais basés sur la coexistence des représentants de différentes religions et nations sur fond de l’instabilité croissant dans le monde. C’est ce qu’a déclaré Schneor Avlin, rabbin de la Saxe, en Allemagne, lors de sa rencontre avec Aghahusseyn Babayev, conseiller de la filiale de Dresde du Centre international de multiculturalisme de Bakou.

Aghahusseyn Babayev a informé le rabbin sur les activités de la filiale de Dresde du Centre international de multiculturalisme de Bakou, portant à l’attention du rabbin la politique menée par l’Etat en Azerbaïdjan sous la direction du président Ilham Aliyev, l’enseignement du modèle azerbaïdjanais de la coexistence dans les principales universités du monde, y compris l’Université d’Augsbourg, en Allemagne. «Bien que la majorité de sa population soit de religion musulmane, toutes les religions sont respectées de manière égale, les musulmans, les juifs et les chrétiens vivent en paix en Azerbaïdjan», a-t-il souligné.

Le rabbin Avlin a exprimé son profond regret face aux affrontements armés survenus début avril sur la ligne de contact des armées sur les territoires azerbaïdjanais occupés par l’Arménie et a dit partager, en tant que représentant du peuple juif, les douleurs du peuple azerbaïdjanais. Il a également fait savoir que l’Holocauste et le massacre de Khodjaly, considérés comme les plus terribles génocides du XXe siècle, étaient les tragédies infligées à ces deux peuples. Il est bien regrettable que le génocide de Khodjaly ne soit pas juridiquement qualifié.

Schneor Avlin a indiqué que la communauté juive présente en Azerbaïdjan sentait de près la politique de multiculturalisme menée par le pouvoir azerbaïdjanais. Il a fait savoir que le Village rouge en Azerbaïdjan était la terre la plus densément peuplée des Juifs après Israël. Pour ceux qui souhaitent voir la tolérance azerbaïdjanaise, il suffit d’y aller et d’y voir l’amitié entre les musulmans et les juifs.

Schneor Avlin a souligné que l’ouverture de la filiale de Dresde était une démarche très importante, se félicitant de la coopération réciproque et souhaitant plein succès aux activités du centre international de multiculturalisme de Bakou.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes
Si le texte contient des fautes, ayez la bonté d’en sélectionner pour nous envoyer en appuyant sur les touches ctrl + enter

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules