POLITIQUE


La BBC a diffusé un article sur les dégâts infligés à la population civile azerbaïdjanaise suite à des bombardements arméniens

A+ A

Bakou, 3 mai, AZERTAC

Comme nous l’avons déjà annoncé, un groupe de journalistes locaux et étrangers s’était rendu, il y a quelques jours, dans les villages endommagés par les bombardements arméniens afin de s’y familiariser avec les dégâts infligés à la population civile.

Le journaliste de la BBC Tom Burridge a préparé un article sur la situation en première ligne, a interviewé les civils. Le journaliste cite les paroles d’Alakbar Alakbarov, paysan âgé de 65 ans : «Je regardais le football en prenant une tasse de thé. Et soudain, des bombes se sont mises à tomber sur le village».

«Le campagnard, qui appelle fascistes les Arméniens, nous a montré sa maison en ruine et a dit qu’heureusement, il avait survécu», écrit Tom Burridge. «Nous voulons libérer nos terres par voie pacifique. Mais si ce n’est pas possible, je suis prêt à combattre pour ma Patrie», souligne Alakbar Alakbarov.

Le journaliste écrit qu’ils avaient visité quelques villages et deux hôpitaux pour voir les maisons détruites et incendiées ainsi que les blessés.

«Dans un village, nous avons rencontré Ganbar Moustafayev qui tenait dans ses mains la photo de son frère et quelques habitants qui avaient perdu leurs proches. Ganbar a fait savoir que son frère était tombé martyr et lui aussi, il était prêt à se sacrifier pour sa Patrie», indique l’auteur.

Le journaliste a aussi donné lieu aux déclarations suivantes du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hikmet Hadjiyev. «Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté quatre résolutions revendiquant le retrait immédiat et inconditionnel des forces armées arméniennes des territoires occupés de l’Azerbaïdjan. L’Azerbaïdjan est en faveur du règlement pacifique du conflit. La communauté internationale soutient elle aussi l’Azerbaïdjan à ce sujet».

On peut y également retrouver les photos des maisons détruites, des civils touchés par les bombardements arméniens ainsi que des blessés hospitalisés.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules