POLITIQUE


24 ans sans Choucha, berceau de la musique d’Azerbaïdjan

A+ A

Le 8 mai 2016 – 24 ans se sont écoulés depuis l’occupation de la ville de Choucha, berceau de la musique azerbaïdjanaise. 

Choucha a reçu le statut de région administrative le 8 août 1930. Le chef-lieu est Choucha. Le territoire s’étend sur une superficie de 0,29 mille km², la population est de 31,0 mille habitants (01.04.2013). Elle a été occupée le 8 mai 1992 par les forces armées arméniennes. Avant l’occupation, Choucha était composé d’une ville, d’un bourg «Tourchsou» et de 37 villages.

Dans la région il y’avait un Théâtre national d’art dramatique de Choucha, la télévision de Choucha, les musées de l’Histoire du Karabagh et de l’histoire de la ville de Choucha, les musées commémoratifs d’Uzeyir Hadjibeyov, Bulbul, Mir Mohsun Nevvab, la branche du Musée national de Tapis d’Azerbaïdjan, la Galerie nationael de peinture, quatre écoles techniques, deux branches d’Institut, une école professionnelle, 25 écoles secondaires et de musique, 7 écoles maternelles, 8 maisons de culture, 17 clubs, 31 bibliothèque, 40 établissements de santé, 2 sanatoriums, un Sanatorium pour enfants, une école de santé pour enfants, des hôtels, 5 parcs de culture et de loisirs, 4 cinémas etc. L’élevage du bétail et de la volaille avait une place importante dans l’économie de la région. À Choucha, il y avait 17 quartiers dans Choucha. Chaque quartier disposait d’un hamam, d’une mosquée et d’une source. À Choucha, appelée «ville de monuments» par Heydar Aliyev, fondateur de l’Azerbaïdjan moderne, il y avait 300 monuments historiques, 550 vieux bâtiments résidentiels, les remparts restaurés d’une longueur de 870 km. 23 d’entre eux étaient d’importance nationale et internationale. Grâce à l’existence d’un grand nombre de monuments nationaux, à leur diversité, Choucha est appelé actuellement le berceau le plus riche de notre civilisation. La plupart de ces monuments date des XVIIIe et XIXe siècles. Chaque mais, chaque rue, les remparts, les mosquées, les minarets, les ruines des magnifiques châteaux à Choucha parlent de notre passé. Son relief est montagneux (chaîne de Karabagh). Le point culminant est le Mont Grand Kirs (2725 m). Le col de Ketchel dagh se situe dans la région de Choucha. Le sol est composé de sédiments du Jurassique et du Crétacé. Les minéraux : les matériaux de construction et des sources d’eau minérale (Tourchsou (l’eau acide), Chyrlan). La région est arrosée par la rivière Gargar. Créée en 1988 afin de protéger de rares monuments naturels dans le territoire de Choucha et d’Asgaran, la Réserve naturelle d’Etat de Dachalty couvrait une superficie de 450 hectares. Le festival annuel de musique «Khary-bulbul» avait lieu à «Djidirduzu», un des lieux les plus préférés des habitants de la ville et des touristes.

Choucha a été occupée le 8 mai 1992 par les envahisseurs arméniens et russes. L’occupation de Choucha est un coup dur pour le moral du peuple azerbaïdjanais, un grand chagrin pour nous tous. 200 personnes ont été tuées lors de l’occupation de Choucha, 150 personnes sont devenues handicapées, 552 petits ont perdu leur parent, environ 22 mille personnes ont été expulsées de leur terre natale. Après avoir occupé Choucha, les Arméniens ont détruit tous les monuments historiques dans cette ville. Ils ont pillé le Musée de la ville de Choucha (15 échantillons ethnographies, 5 objets en cuivre, 2 poignards de bronze, 1 pot de pierre, 20 objets décoratifs), le Musée de l’Histoire du Karabagh (5 tapis anciens, 4 kilims, 5 khourdjouns, 1 lampe rare, le portrait d’Uzeyir Hadjibeyli etc.) et les musées commémoratifs de Bulbul et de Mir Mohsun Nevvab (plusieurs objets rares et précieux). Les œuvres de peinture et de sculpture, les tapis et les œuvres d’art appliqué, les découvertes archéologiques, les documents importants, les souvenirs des personnalités éminentes et d’autres ont été emportés en Arménie. Ces objets sont actuellement vendus aux ventes aux enchères ou bien sont présentés, dans différents musées et expositions, à la communauté internationale comme les échantillons de la culture arménienne.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules