POLITIQUE


Les forces armées de l’Arménie utilisent des armes chimiques contre la population civile

A+ A

Bakou, 11 mai, AZERTAC

Des munitions militaires dont l’utilisation est interdite par les conventions internationales sont utilisées lors des provocations commises par forces armées de l’Arménie contre les zones résidentielles et la population civile de l’Azerbaïdjan. C’est ce qu’a déclaré Mustedjab Niyarov, officier du service de génie chimique du Ministère de la Défense, lors de son interview à l’AZERTAC concernant l’utilisation des obus interdits par les troupes arméniennes.

İl a souligné que l’obus non explosé découvert le 10 mai dans le village d’Eskipara de la région de Terter par de l’Agence nationale azerbaïdjanaise de lutte contre les mines (ANAMA) était celui d’artillerie de 122 mm (obus fumigène composé de 3,6 kg de P-4). En explosant, ce type d’obus se disperse dans un rayon de 15-20 m et crée un nuage toxique blanc. Ce nuage de fumée est assez nuisible pour les organismes vivants. Ce rayon peut grandir selon la vitesse et la direction du vent.

Les troupes arméniennes utilisent ce type d’obus pas seulement en tirant sur les positions de l’armée azerbaïdjanaise, mais aussi contre les localités et la population civile d’Azerbaïdjan.

 

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules