POLITIQUE


Les relations azerbaïdjano-bulgares portées à un niveau qualificativement nouveau

A+ A

Bakou, 14 mai, AZERTAC

Le président du Milli Medjlis Ogtay Assadov s’est entretenu vendredi avec la délégation menée par Daniel Mitov, ministre bulgare des Affaires étrangères.

Le président du parlement azerbaïdjanais a fait savoir que l’Azerbaïdjan attachait une grande importance au développement de la coopération avec la Bulgarie. Il a noté que les relations azerbaïdjano-bulgares avaient atteint un niveau qualificativement nouveau à la suite de la signature d’un document sur le partenariat stratégique entre les deux pays.

Ogtay Assadov a dit que les visites réciproques des chefs d’Etat et des pourparlers menés jouaient un rôle important dans le développement des liens. Il a fait savoir que 51 documents avaient été signés entre les deux pays jusqu’à ce jour-là et dix autres étaient en train d’être examinés. Ces documents constituant la base juridique des relations entre les deux pays ouvraient la voie au futur développement de la coopération, a estimé le président du Milli Medjlis.

Le président du parlement a indiqué qu’il existait de grandes opportunités pour obtenir de bons résultats dans les relations commercio-économiques, soulignant le haut niveau des liens politiques entre les deux Etats. Il a noté que la réalisation du potentiel contribuerait à améliorer encore davantage le bien-être des deux peuples amis. La participation des milieux d’affaires bulgares dans les projets réalisés dans le secteur pétrolier, non pétrolier et d’autres domaines socio-économiques en Azerbaïdjan, l’organisation des forums d’affaires pourraient apporter une grande contribution au développement des liens économiques entre les deux pays.

Ogtay Assadov a hautement apprécié aussi les liens interparlementaires. Il a fait savoir que les visites réciproques des députés, leurs activités au sein des organisations internationales en sont la parfaite illustration.

Quant au conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh, il a été noté que l’Arménie, qui ignorait les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies, de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe et des autres organisations internationales concernant le règlement du conflit, continuait toujours de mener une politique d’occupation. Il a été indiqué que les graves incidents survenus sur la ligne de contact des armées avaient démontré une fois de plus que l’Azerbaïdjan était en mesure de régler le conflit aussi par d’autres moyens, mais comme il était pour la paix, il avait confiance au règlement logique conforme aux normes et aux principes du droit international grâce aux efforts de la communauté internationale.

Le ministre bulgare Daniel Mitov a dit qu’il effectuait sa première visite en Azerbaïdjan en tant que ministre des Affaires étrangères, se déclarant satisfait des pourparlers menés et de ce qu’il avait vu dans ce pays. Il a indiqué que son pays avait l’intention de développer la coopération avec cette région du Caucase dans les différents domaines de la vie.

Le chef de la diplomatie bulgare a fait savoir que le dialogue politique de haut niveau donnerait aussi de l’élan au développement des relations économiques. La Bulgarie entend coopérer avec l’Azerbaïdjan non seulement dans le domaine de l’énergie, mais également dans les secteurs du tourisme, de l’agriculture, des transports et des hautes technologies.

Lors de l’entretien les parties ont également procédé à un échange de vues sur les questions intéressant les deux parties.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules