ECONOMIE


Bakou : la Conférence Caspian Oil & Gas entame ses travaux

A+ A

Bakou, 2 juin, AZERTAC

La traditionnelle Conférence internationale Caspian Oil & Gas a entamé ses travaux jeudi 2 juin à Bakou.

Le conseiller spécial de la compagnie ITE Group Plc, Andrew Wood, est intervenu lors de la session plénière intitulée «Le rôle de l’Azerbaïdjan dans l’approvisionnement énergétique de l’Europe». Il a dit que la Conférence Caspian Oil & Gas se déroulait à l’époque où il existait une crise économique, les prix du pétrole diminuaient dans le monde. Il a fait savoir que cette conférence jouait le rôle d’une plateforme assez importante pour la coopération et un échange de vues entre les représentants du secteur pétro-gazier.

Le ministre azerbaïdjanais de l’Energie Natig Aliyev a pris la parole et a dit que la Conférence Caspian Oil & Gas se tenait depuis plus de 20 ans. Il a noté qu’elle revêtait une importance considérable dans la présentation des dernières innovations et des solutions des problèmes survenus.

Le ministre a dit que la crise survenue dans le monde influençait non seulement le secteur pétro-gazier, mais aussi tous les secteurs de l’économie géopolitique. Les développements survenus en Europe, en Afrique du Nord, ainsi que dans les pays membres de l’OPEP, surtout en Irak, ont un impact sur les prix du baril, a-t-il déclaré, mais les prix du pétrole ne préoccupaient pas l’Azerbaïdjan, parce que des mesures importantes sont effectuées pour réduire la dépendance pétrolière dans le pays.

La représentante du Premier ministre britannique pour le commerce, la baronne Nicholson, a indiqué dans son intervention que l’Azerbaïdjan constituait, avec ses ressources énergétiques, un fournisseur fiable en Europe ainsi que dans le monde. Il a enregistré de grands succès dans ce domaine, a-t-elle noté.

«Le projet de Corridor gazier Sud est en cours de réalisation. Ce projet apportera une contribution importante à la diversification de l’approvisionnement énergétique de l’Europe. Le Corridor gazier Sud est considéré comme le projet le plus complexe de l’Europe», a estimé la baronne Nicholson.

Elle a dit que l’Azerbaïdjan était un partenaire fiable de la Grande-Bretagne. Les relations britanno-azerbaïdjanaises se développent avec succès non seulement dans le secteur pétro-gazier, mais également dans les autres secteurs de l’économie.

La conférence poursuit ses travaux avec des sessions.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes

COORDONNÉES DE L’AUTEUR

Remplissez les cases marquées d’un astérisque (*)

Veuillez saisir les lettres affichées sur l’image
Les lettres peuvent être écrites en majuscules ou minuscules