CHRONIQUE OFFICIELLE


Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev reçoit une délégation du Parlement européen VIDEO

A+ A

Bakou, 2 juin, AZERTAC

Le président de la République d’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, a reçu ce jeudi une délégation du Parlement européen, composée de Norica Nicolai, vice-présidente du groupe Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe (ALDE) et rapporteure du Partenariat oriental pour l’Azerbaïdjan, et Iveta Grigule, membre du Parlement européen.

Le président de la République a indiqué que les résolutions adoptées par le Parlement européen relatives à l’Azerbaïdjan jouaient un rôle majeur dans les relations avec cette institution. Le président Ilham Aliyev a noté que l’adoption des mêmes résolutions, pleines d’insultes et sans fondement, avait abouti à la rupture des relations de l’Azerbaïdjan avec cette institution. Actuellement, l’Azerbaïdjan n’a pas de lien avec le Parlement européen et cela s’est produit non à cause de l’Azerbaïdjan. L’Azerbaïdjan ne défend que sa position équitable. Le chef de l’Etat a souligné que les parlementaires européens du plus haut rang, le président et le vice-président de cette institution, faisaient partie des forces anti-azerbaïdjanaises et les déclarations injurieuses et les diffamations prononcées par eux avaient mis en cause les perspectives des relations de l’Azerbaïdjan avec le Parlement européen. C’est pour cette raison qu’il n’existe pas jusqu’à présent de groupe de travail sur la coopération avec cette institution au parlement azerbaïdjanais. Pourtant, il y a des députés ayant une attitude objective envers l’Azerbaïdjan au Parlement européen, a déclaré le chef de l’Etat, mettant en valeur l’importance du grand soutien apporté à l’Azerbaïdjan lors de l’adoption de la dernière résolution en septembre 2015. Le président Ilham Aliyev a fait savoir que la position de certains eurodéputés de haut rang dans l’adoption des résolutions anti-azerbaïdjanaises injustes était en contradiction avec celle de la Commission européenne.

Le président Ilham Aliyev a évoqué la visite du président du Conseil de l’Union européenne Donald Tusk en Azerbaïdjan, ajoutant qu’en marge de cette visite les deux parties avaient fait preuve d’un grand intérêt pour le développement des relations. «La visite en Azerbaïdjan de Federica Mogherini, haute représentante de l’Union européenne aux affaires étrangères et à la politique de sécurité, vice-présidente de la Commission européenne, en février dernier, a contribué à consolider encore davantage la coopération entre la Commission européenne et l’Azerbaïdjan. Ces liens se développent avec succès aujourd’hui», a estimé le chef de l’Etat. Des documents sur le partenariat stratégique ont été signés, ou bien adoptés entre l’Azerbaïdjan et un certain nombre d’Etats membres de l’Union européenne. Dans le même temps, l’Azerbaïdjan poursuit avec succès son activité au sein du Conseil de l’Europe et ce dernier apprécie hautement les développements survenus en Azerbaïdjan. Tout cela montre une fois de plus que certains députés de haut rang et certains groupes anti-azerbaïdjanais du Parlement européen veulent simplement perturber les relations Europe-Azerbaïdjan et l’Azerbaïdjan n’a pas l’intention de rétablir ses liens avec le Parlement européen tant que ces groupes destructifs n’ajustent pas leur politique.

Norica Nicolai, vice-présidente du groupe ALDE et rapporteure du Partenariat oriental pour l’Azerbaïdjan, a indiqué que la situation établie avec l’Azerbaïdjan était en train de changer et a dit vouloir le rétablissement des liens entre le Parlement européen et l’Azerbaïdjan. Elle a souligné que l’activité du groupe ALDE manifestait du soutien à l’Azerbaïdjan, ajoutant que le groupe poursuivrait son activité en ce sens. Norica Nicolai a fait savoir qu’elles préparaient un rapport sur la coopération de l’Azerbaïdjan avec le Parlement européen, marquant que leur présente visite avait pour objectif de mener un échange de vues final sur ce rapport.

Le président de la République a exprimé sa gratitude à Norica Nicolai pour sa position objective et équitable et lui a demandé de transmettre ses salutations aux eurodéputés étant les amis de l’Azerbaïdjan.

© Pour l’utilisation il faut se référer avec les liens hypertextes